Article : FAQ

Nutri-score: questions-réponses

Nutri-score

13.6.2019

(Actualisé le 12 juin 2019) De plus en plus d’aliments composés s’offrent au consommateur qui ne sait plus à quelle étiquette se vouer. Le Nutri-score est un système qui permet de comparer facilement la qualité nutritionnelle de produits qui se ressemblent, en affichant leur valeur globale sur une échelle allant de A à E. Tout client peut ainsi choisir au mieux et de manière autonome, sans diplôme en nutrition ni calcul compliqué.

A quoi sert le Nutri-score?
Le Nutri-score est un outil de comparaison performant qui rend l’achat plus rapide en faisant appel à une signalétique colorée – de vert (A) à rouge (E) – sur la face avant des denrées. Il synthétise les valeurs qui figurent au dos de l’emballage sous une forme chiffrée, généralement difficiles à comprendre et à comparer. L’information qu’il fournit est basée sur des données scientifiques solides qui complètent les recommandations pour l’alimentation équilibrée de la pyramide alimentaire sans les remplacer. Grâce au Nutri-score, privilégier un aliment plutôt qu’un autre dans un assortiment ne donne plus le tournis.

D’où vient-il?
On doit la base scientifique de cette échelle de qualité nutritionnelle à Mike Rayner, un chercheur britannique. Quatre ans plus tard, en 2013, l’épidémiologiste Serge Hercberg a repris ce système d’information simple pour donner un nouvel élan au Programme national nutrition santé (PNNS) en France.

Pourquoi le Nutri-score ne tient-il compte que de certains nutriments?
Il ne retient que ceux en lien avec les maladies non transmissibles (diabète, maladies cardio-vasculaires, hypertension, etc.). Il est calculé avec les données obligatoires qui doivent figurer sur l’étiquette: sucres, sel, acides gras saturés, protéines et teneur en fruits, légumes et noix dont les fabricants disposent grâce à leur recette. Seule la teneur en fibres n’est pas une information obligatoire. Mais comme il s’agit d’une mention plutôt valorisante, les fabricants ont tout intérêt à l’indiquer.

Comment se calcule-t-il?
Le score est calculé pour 100g de produit en tenant compte des nutriments à limiter (acides gras saturés, sucres, sel, énergie) et des composants à favoriser (fibres, fruits et légumes, protéines). Selon la teneur, chacun des éléments se voit attribuer des points allant de 0 à 10. Concernant les protéines, les points ne peuvent être soustraits si la somme de ceux à limiter est trop importante. Quant au score des fromages et des matières grasses, il est légèrement adapté pour mieux comparer les denrées de ces catégories. De la somme des éléments à limiter (entre 0 et 40 points) on soustrait la somme des éléments à favoriser (entre 0 et 15 points). Le résultat final est placé sur une échelle de cinq couleurs, qu’il s’agisse d’une boisson ou d’un aliment.

Nombre de points autorisés par couleur

Chacun peut calculer un Nutri-score. Santé publique France a publié à ce propos une feuille excel et UFC Que-Choisir un outil interactif.

Les aliments qui obtiennent un A ou un B me font-ils maigrir?
Les aliments obtenant un A ou un B contiennent en principe moins de sucre, de sel, d’acides gras saturés, mais aussi plus de fibres, de fruits et légumes et de protéines que les produits notés D et E. Toutefois, le Nutri-score est un outil de comparaison. Les recommandations nutritionnelles sont décrites par la pyramide alimentaire, qui indique le nombre de portions à consommer pour chaque catégorie d’aliments de base.

Comment des produits très transformés peuvent-ils bénéficier d’un A?
Certains corn-flakes, par exemple, plus salés que des chips, obtiennent un score médiocre. Mais les autres obtiennent un bon score, même en faisant partie des aliments ultratransformés. On peut évidemment regretter que tous les critères dont on voudrait tenir compte en santé publique ne puissent être intégrés dans une même échelle de valeur. Du moins pour l’instant, car le Nutri-score est appelé à évoluer. Peut-être y aura-t-il un jour des denrées notées A+ et des A++ comme on en trouve dans l’électroménager avec l’étiquette énergie? Tout est ouvert.

Un aliment ultratransformé contenant des additifs ou des résidus de pesticides peut-il être bien classé?
Disposer d’un seul indicateur qui synthétiserait toutes les dimensions santé des aliments serait évidemment le rêve de tout consommateur. Toutefois, il n’est pas possible, actuellement, de chiffrer au même niveau les résidus de pesticides (dont on ne peut pas connaître la quantité sans analyse de laboratoire), la teneur en additifs (que seul le fabricant connaît, à moins d’effectuer des analyses chimiques) et des valeurs nutritionnelles que les fabricants doivent de toute façon mesurer et indiquer. De plus, le degré de certitude concernant les effets sur la santé de tous ces éléments n’est pas identique. Il est donc impossible de les pondérer pour obtenir une note de synthèse.

En quoi les aliments à composé unique sont-ils concernés par le Nutri-score?
Les denrées concernées sont celles pour lesquelles la déclaration nutritionnelle est obligatoire dans la nouvelles législation alimentaire. Les produits qui n’ont pas subi de transformation autre que d’être coupés, moulus, congelés ou encore maturés en sont exclus. Dès que le produit contient des vitamines ou d’autres composants ajoutés, il devrait porter un Nutri-score. Cela est surtout utile pour pouvoir juger la pertinence d’une allégation nutritionnelle ou de santé.

Les aliments pour bébé devraient-ils porter un Nutri-score?
Ceux destiné à l’enfant de moins de trois ans portent une déclaration nutritionnelle mais ne sont pas concernés par le Nutri-score. Leurs besoins en nutriments, notamment en lipides, sont spécifiques et le Nutri-score n’est pas fait pour en tenir compte.

Qui établit le Nutri-score?
Le fabricant le calcule pour ses articles et soumet ses résultat à l’autorité compétente de son pays. Le fait que Nutri-score soit une marque enregistrée, soumise à une charte graphique et à un droit d’utilisateur, offre une garantie supplémentaire aux consommateurs. En Suisse, le processus devrait être le même.

La FRC approuve le Nutri-score. Pour quels motifs?
Nutri-score est validé scientifiquement. Un test grandeur nature dans 60 supermarchés en France a démontré qu’il était le système qui aide le mieux les consommateurs à faire leurs courses. La preuve en images ici.

En attendant qu’il se généralise, comment s’en sortir?
La FRC préconise de tenir également compte de la longueur de la liste des ingrédients, du nombre d’additifs douteux/inutiles, du mode de production, de la provenance… et de privilégier si possible les aliments bruts.

Aliments spécifiques en question

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre