Dossier : Appels publicitaires

Télémarketing: bientôt la fin du calvaire?

19/4/2017

Vous êtes sans arrêt dérangé par des appels publicitaires et ne savez plus comment vous en débarrasser. Nos conseils pour endiguer le flux en attendant des solutions plus efficaces.

Les revendications de la FRC

Depuis avril 2012, les appels publicitaires adressés aux personnes qui ont apposé un astérisque dans l’annuaire téléphonique sont interdits. Pourtant, de nombreux call centers continuent leurs pratiques illicites pour vendre services et produits. Pour éviter d’être poursuivis pénalement, ces centres opèrent depuis l’étranger et changent fréquemment de numéro de téléphone. Peu de poursuites aboutissent donc à un jugement en Suisse.

La FRC demande à tous les opérateurs de mettre à disposition de leurs clients un filtre contre les appels indésirables. La mise à disposition de ce filtre par des petites et moyennes entreprises est réaliste, puisque les pionniers dans ce domaine sont les sociétés VTX et netplus, et que Swisscom a désormais mis en place sa solution propre.

Comment réagir

1.

Première étape: astérisque

Tant qu’un consommateur n’a pas interdit l’utilisation de son adresse ou de son numéro de téléphone à des fins publicitaires, elle est en principe autorisée, si ces données sont accessibles au public (inscription dans un annuaire, participation à un concours, à un sondage, présence sur les réseaux sociaux, etc.).Si vous ne souhaitez pas être importuné, la première mesure est d’ajouter l’astérisque à votre numéro: ajout d’astérisque
Plus d’infos

2.

Deuxième étape: formulaire de dénonciation

Malgré l’astérisque, des démarcheurs continuent à vous appeler: vous pouvez les dénoncer auprès de la FRC, en utilisant notre formulaire ad hoc.

Ces dénonciations ont déjà donné lieu à une septantaine de plaintes pénales.

3.

Troisième étape: solutions techniques

En attendant que la loi apporte des solutions plus efficaces, certains opérateurs ou autres acteurs ont développé des solutions techniques permettant de filtrer les appels indésirables. Plusieurs des solutions proposées sont basées notamment sur les dénonciations reçues par la FRC via son formulaire de dénonciation en ligne.

  • Filtres: Netplus, VTX et d’autres petits opérateurs romands ont mis en place des filtrages d’appel depuis plusieurs années. Swisscom propose également un filtrage automatique à ses clients IP depuis le 28 novembre 2016.
    Renseignez-vous auprès de votre opérateur s’il propose un tel service ou alors changez.
  • Katia: Le boîtier promu par la FRC il y a deux ans n’est plus vendu. En attendant d’autres solutions, les clients fixes de Swisscom et Sunrise qui ont un téléphone sur VoIP (par internet) peuvent souscrire un abonnement chez Katia pour 59 francs la première année, puis 29 francs la deuxième. Cette solution utilise «la sonnerie simultanée» et remplace numériquement le boîtier.
  • Autres solutions :  voir notre article “Des avancées sur le front de la téléphonie“.

Plus d’infos

Liens utiles

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre