Spécial Coronavirus
cliquez ici

Dossier : Crise

Coronavirus


Information indépendante, financée par les consommateurs.

18/4/2020

En temps de crise, la FRC est sur tous les fronts.

Notre combat: les consommateurs aux tables de négociation.

Si les mesures urgentes édictées jusqu’ici permettent de faire face à court terme dans bon nombre de situations, les droits des consommateurs ne doivent pas être ignorés au sortir de la crise. [Lire le communiqué de presse en PDF]

Faites valoir vos droits. Nos réponses à vos questions.

Ce dossier est mis à jour en continu avec des réponses générales.
Si vous souhaitez une réponse pour un cas précis, contactez-nous!

Remboursement

Approvisionnement

Salaire

Arnaques

Remboursement

MANIFESTATIONS CULTURELLES/SPORTIVES

L’événement  pour lequel vous avez un billet a été annulé
Actuellement, les regroupements et manifestations de plus de 5 personnes sont toujours interdits. Le Conseil fédéral devrait se prononcer en date du 26.6 prochain sur le sort des manifestations étant précisé que celles de plus de 1000 personnes sont d’ores et déjà interdites jusqu’au 31.8

Si l’événement pour lequel vous disposez d’un billet  a été annulé, celui-ci devrait vous être remboursé par l’organisateur ou via son représentant (le point de vente qui vous a vendu le billet), à moins que les conditions générales applicables  prévoient précisément une exclusion ou d’autres modalités comme un report ultérieur de date.

Il ne vous sera par contre pas possible de lui réclamer des dommages et intérêts pour une nuit d’hôtel ou un trajet en train non utilisé, car ne l’oublions pas, il est autant victime que vous dans  cette situation. Vérifiez toutefois si par hasard vous disposez d’une assurance couvrant ce type de risque. L’assurance conclue lors de l’achat de billets pour environ 3fr  permet en général  d’obtenir le  remboursement du billet si son titulaire tombe malade ou s’il est victime d’une panne ou d’un retard des transports publics. Cela ne s’applique généralement pas à la fermeture liée à une décision d’autorités.

PRESTATAIRES DE SERVICE/COMMERÇANTS

Mon fitness ne veut pas me rembourser les semaines de fermeture

Les fitness ont pu réouvrir le 11 mai en respectant scrupuleusement les règles d’hygiène et de distanciation émises par l’OFSP. Pour  connaître vos droits, pour la période durant laquelle vous n’avez pas pu profiter pleinement de votre abonnement,  il vous faut d’abord vérifier ce que prévoient les conditions générales (CG). Elles peuvent contenir des exclusions de tout remboursement en cas d’impossibilité causée par des circonstances exceptionnelles. Elles pourraient aussi prévoir un report en cas de fermeture.  Si les conditions ne prévoient rien,  la loi vous octroie, suivant la durée de la fermeture, soit la restitution ou l’exonération de payer les montants correspondant à la durée de la fermeture de la salle (article 119 du code des obligations CO) soit la possibilité de résilier le contrat puisque le prestataire ne peut plus fournir la prestation contractuelle (articles 107ss du code des obligations CO).  Cela étant dit, il ne faut pas perdre de vue que les prestataires de service qui ont dû stopper leur activité, sans aucune faute de leur part,  sont durement touchés et qu’il n’est pas certains que tous puissent survivre à cette situation exceptionnelle. Il est dès lors recommandé de tenter de trouver des solutions arrangeantes pour les deux parties, car il y aura un «après-coronavirus» et tout le monde a à gagner à ce que les contrats puissent se poursuivre sur de bonnes bases.

L’activation de la clause de time-stop (report par le client pour cause d’accident ou de maladie) n’est pas une option activable par le prestataire en pareil cas. Elle n’est possible que si vous l’activez vous-même pour des raisons précises en principe listées dans les conditions générales.

Mon bon pour un restaurant arrive à échéance la semaine prochaine, puis-je le faire prolonger?
Il semble aller de sens que les délais soient prolongés d’une durée équivalente à la fermeture du commerce. Vérifiez ce que prévoient les conditions générales. Certains commerces ont déjà signalé prolonger les délais. Ici, ce qui est surtout important, c’est que le commerce ou prestataire puisse continuer son activité une fois la crise passée. En effet, un bon prolongé ne vous servira à rien si vous vous retrouvez face à une porte close en raison d’un manque de liquidités. Compte tenu du contexte, l’idéal est de faire preuve de solidarité et de chercher une solution pouvant convenir aux deux parties.

Mon institut de beauté avait annulé  3  rendez-vous déjà payés
Comme les instituts de beauté ont pu reprendre leur activité depuis le 27 avril, moyennant respect des mesures d’hygiène,  il convient de reprendre contact avec le prestataire pour refixer les rendez-vous annulés. Si vous êtes au bénéfice d’un bon avec une validité bientôt échue, n’hésitez pas à demander à votre prestataire de le prolonger d’une durée équivalente à la période de fermeture.  Il faut toutefois être conscient qu’en cas de fermeture définitive de l’institut, vous risquez de ne pas pouvoir récupérer le montant avancé ou le bon.

Mes pneus d’été sont en gardiennage auprès de mon garagiste, comment les récupérer?
Il a toujours été possible de se rendre au garage pour faire réviser ou réparer sa voiture. Seule la vente de voiture n’était  plus possible (reprise en date du 11 mai) . Les professionnels doivent toutefois respecter les mesures de précautions prescrites par le Conseil fédéral. Il est recommandé d’appeler  l’atelier afin de convenir d’un rendez-vous. Vous éviterez ainsi de devoir patienter sur place.

Information indépendante.

Soutenez notre travail.
faites un don

ASSURANCE-MALADIE

Vous devez faire le test diagnostic
Depuis le 4 mars, le test de diagnostic du nouveau coronavirus SARS-CoV-2 figure dans la Liste des analyses prises en charge par l’assurance obligatoire. Il est désormais remboursé par la base à hauteur de 180 francs (franchise et participation restent applicables).

ABONNEMENT DE TRANSPORTS PUBLICS

Prolongation automatique de 15 jours de certains abonnements

Les transports étant encore possibles, les options de remboursement pour les périodes concernées par les restrictions liées à la crise coronavirus ne sont que très limitées.  Début avril, la branche des transport publics a donné une conférence de presse concernant les solutions de dédommagement des usagers.  Ces solutions ont été validées le 5 mai . Vous trouverez toutes les indications essentielles sous forme de tableau sur le site de l’Alliance Swiss Pass : https://www.allianceswisspass.ch/fr/Themes/TarifsPrescriptions/Coronavirus .

Les organisations de protection des consommateurs ont interpellé à deux reprises la branche d’abord à la mi-mars,  puis trouvant les mesures annoncées le 8 avril – à savoir 15 jours de prolongation de certains abonnement – trop faibles, à nouveau à fin avril demandant des solutions à plus large échelle. La demande portait sur le  prolongement automatique de tous les abonnements (demi-tarif inclus), sans que le client en fasse la demande. Nous sommes bien conscients que la solution proposée par l’alliance Swisspass ne répond hélas que partiellement à nos demandes et crée des inégalités, puisque les titres de transport suivants ne sont pas concernés :

  • Abonnement Evasion ;
  • Abonnement seven25 annuel et mensuel ;
  • Abonnement demi-tarif ;
  • Park & rail ;
  • Surclassements ;
  • Abonnement pour chiens et vélos ;
  • Offres transfrontalières ;
  • Offres non nominatives ;
  • Cartes junior et enfants accompagnés ;

Pour connaître  les conditions pour profiter d’une indemnisation, cliquez ici.  Aucune démarche ne devra être réalisée par les détenteurs d’abonnements. De manière générale, cette dernière se réalisera par une prolongation de la durée de l’abonnement ou une bonification sur le compte Swisspass. Dans les autres cas, le dédommagement sera réalisé sous forme de bons. Pour les détenteurs de l’abonnement CFF général celui-ci  peut être déposé 30 jours sans frais. Ceci peut être fait en ligne ici ou en appelant le 0848 44 66 88.

LOCATION/DEMENAGEMENT

J’ai loué une voiture et je ne souhaite plus me déplacer

Vous devrez vous référer aux conditions générales de location. Il est ainsi possible que vous deviez vous acquitter de frais d’annulation. Il est conseillé de contacter directement le loueur qui pourrait vous proposer une solution à bien plaire.

Le déménageur a été payé en avance.

Les déménagements ne sont pas interdits (décision du Conseil fédéral du 27.03.2020) et peuvent dès lors se dérouler normalement ou presque. En effet, les mesures de protections en matière de distance sociale (2 mètres de distance) et de nombre de personnes (maximum 5 ) doivent être respectées que ce soient vos proches ou des professionnels qui effectuent le déménagement.

Je connais une forte baisse de revenu, dois-je continuer à payer mon loyer d’habitation?

Oui, mais exceptionnellement durant cette période de crise, le délai de paiement des arriérés de loyers a été prolongé de 30 à 90 jours pour les personnes touchées. Dans tous les cas, dès que vous sentez que vous aurez des difficultés à payer votre loyer dans les délais, il faut en avertir votre propriétaire pour tenter de trouver un accord acceptable pour chacun.

Nota bene: Pour les loyers commerciaux, des avis de droit divergent circulent puisque leurs conclusions sont diamétralement opposées. Il est donc difficile à ce jour de se prononcer. Comme la  FRC ne traite pas des questions de droit du bail, renseignez-vous, suivant que  vous êtes bailleur ou locataire, auprès de l’association qui représente vos intérêts.

 

VOYAGE/AVIATION

Votre vol est annulé par la compagnie aérienne
Si votre avion est annulé par la compagnie aérienne, vous devriez être  intégralement remboursé par celle-ci. Actuellement les compagnies aériennes rendent ce remboursement plus compliqué à obtenir car elles  souhaitent vous voir opter pour un report ou un bon. Vous pouvez accepter cette alternative, mais n’y êtes pas obligé. Vous ne pourrez en revanche pas réclamer d’indemnisation supplémentaire, car il s’agit d’une circonstance extraordinaire. Si vous devez prolonger votre séjour sur place du fait de l’annulation du vol et que celui-ci est soumis au Règlement européen, vous pourrez vous voir rembourser les frais d’hébergement et de repas supplémentaires durant une période de deux à trois jours.

Vous ne souhaitez plus prendre l’avion car vous avez peur d’être contaminé
Si votre vol est maintenu mais que vous ne souhaitez plus voyager par crainte d’être contaminé, le remboursement sans frais de votre vol n’est absolument pas garanti (hormis les taxes d’aéroport qui devraient l’être). Cela dépendra des conditions contractuelles du transporteur, de sa politique du moment, voire de l’agence de voyage si vous avez réservé la prestation par ce biais. Vu le contexte exceptionnel, certaines compagnies aériennes font un geste et proposent de modifier la réservation ou de rembourser le billet sous forme d’avoir valable pendant quelques mois.

Si vous possédez une assurance annulation ou si vous avez payé par carte de crédit, vérifiez si le cas peut être pris en charge.

Votre voyage à forfait est annulé par votre agence de voyage, plus précisément par le Tour operator
Dans ce cas-là, l’agence devra vous rembourser ou vous proposer un voyage de remplacement équivalent (un report pourrait aussi être convenu). Elle ne sera pas tenue de vous indemniser au-delà, car il s’agit de circonstances extraordinaires. Lors de sa dernière session, le Parlement a adopté une mesure en faveur de la branche du voyage jusqu’au 30 septembre prochain qui rendra plus difficile de récupérer son argent par voie de poursuites si l’agence ne le veut pas. La FRC s’est opposée à une suspension aussi longue, car elle met en danger les droits des consommateurs, puisque seuls les voyageurs sont concernés par cette restriction. La crainte est maintenant que certaines agences capables de rembourser ne le fassent pas et surtout que cette étape retarde une vraie solution, mettant en danger aussi bien les agences que leurs clients. La FRC a tenté en vain de diminuer ce délai et de compléter cette mesure par l’établissement d’un fond de garantie étatique qui assurerait les bons et les reports et ne serait activé qu’en cas de faillite de l’agence. Les clients seraient encouragés à accepter une solution alternative à un remboursement, ce qui relâcherait ainsi la pression financière sur les agences tout en conservant l’assurance que leurs intérêts seraient préservés. Cela n’a pas abouti mais un certain nombre de parlementaires sont conscients qu’une suspension ne fait que gagner du temps et qu’une solution plus complète telle que celle soutenue par la FRC devra être adoptée.

Vous souhaitez annuler votre voyage à forfait
En matière de réglementation sur les voyages à forfait, la possibilité donnée aux Européens en 2018 d’annuler avant le départ sans aucun frais en cas de circonstances exceptionnelles sur le lieu de destination ou à proximité qui affectent l’exécution du contrat n’existe pas telle quelle en Suisse.  Comme depuis la mi-mars,  la plupart des pays ont décrété un (semi) confinement, il est recommandé aux voyageurs de contacter leur agence de voyage pour s’assurer que le pays de destination ne comporte pas des restrictions empêchant le bon déroulement du  voyage. Si tel est le cas,  il convient d’invoquer une modification essentielle du contrat sur la base des articles 8-10 de la loi sur les voyages à forfait pour demander un remboursement du voyage.

Si cette option n’est pas donnée, vérifiez si les conditions contractuelles ne prévoient pas la possibilité d’annuler sans frais ou alors demandez à votre assurance annulation si une prise en charge est  possible compte tenu du contexte particulier.

Votre agence de voyage ou votre compagnie aérienne vous propose un report de la date de votre voyage ou un bon
Vu la situation exceptionnelle, il est probable que de plus en plus d’opérateurs proposent cette option de manière proactive, notamment afin d’éviter de devoir rembourser en monnaie sonnante et trébuchante les voyageurs suite à une annulation de voyage ou de vol de la part du prestataire ou en raison d’une modification essentielle du contrat au sens de la LVF. Il est donc recommandé d’évaluer si vous pouvez envisager le report du voyage dans un premier temps. Si vous êtes dans cette impossibilité, vous pourrez continuer à  exiger un remboursement en cas d’annulation de la part de votre agence de voyage ou de votre compagnie aérienne en vertu des réglementations applicables. Ce remboursement risque toutefois de prendre du temps compte tenu du contexte actuel.

Vos nuits d’hôtel  non utilisées seront-elles remboursées?
Concernant les réservations d’hôtel, les remboursements se feront en fonction de la politique interne de l’établissement. En effet, tant que les établissements peuvent ouvrir, il est toujours possible d’y être hébergé. Il est recommandé de contacter l’hôtel car celui-ci pourrait se montrer plus clément que ses conditions générales compte tenu du contexte particulier. Assurez-vous aussi auprès du prestataire que les prestations proposées sont possibles, car si le SPA ou le restaurant sont fermés,  le contrat s’en trouve modifié et doit être renégocié, voir annulé si les restrictions sont majeures.

Airbnb a mis en place, durant une certaine durée, une politique relative aux cas de force majeure liés à l’épidémie de coronavirus qui offre le remboursement aux voyageurs ayant réservé un logement dans une des zones gravement touchées par le Covid-19.

Vous êtes à l’étranger et souhaitez rentrez, mais il n’y a plus de vols en raison de la fermeture de l’aéroport
Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) rappelle qu’aussi «longtemps que des moyens de transports commerciaux existent, les citoyens suisses sont responsables d’en faire usage. Selon la Loi sur les Suisses à l’étranger (LSEtr), les ressortissants suisses ne peuvent pas revendiquer le droit à un départ organisé par la Confédération d’une zone de crise ou d’une situation de crise.» Et le DFAE d’ajouter que «la Confédération peut apporter, dans la mesure de ses possibilités et dans le respect du principe de proportionnalité, une aide et un soutien subsidiaire. La Confédération ne peut pas ignorer les dispositions des autorités locales; celles-ci doivent être respectées par les voyageurs.» Dans de tels cas, des vols spéciaux peuvent être envisagés, soit directement organisés par le DFAE ou en collaboration avec des Etats tiers. Les frais sont à votre charge. Si vous avez une assurance contactez-la au préalable.

  • Lire les FAQ du DFAE si vous êtes bloqué à l’étranger

Vous souhaitez connaître les décisions des autorités étrangères
Suite à la crise du coronavirus, vous pourriez être directement impacté par les mesures prises par les autorités étrangères si vous êtes en voyage ou si vous vous souhaitez prendre un vol ces prochains temps. Des restrictions d’accès aux aéroports, des limitations à la délivrance de visas, voire des interdictions d’entrée au pays peuvent ainsi être décidées par les autorités gouvernementales. Vous trouverez une liste actualisée de la situation, pays par pays, sur le site de l’IATA. L’Association internationale du transport aérien propose également un outil de recherche si vous souhaitez en savoir plus sur un pays spécifique.

Mon assurance couvre-t-elle le risque de pandémie?
Le Covid-19 a été qualifié de pandémie par l’Organisation mondiale de la santé en date du 11 mars. On parle de pandémie, lorsqu’une épidémie s’étend à la totalité d’un continent, voire au monde entier. Or même si plusieurs assurances couvrent le risque d’épidémie, la quasi majorité ne mentionne pas les pandémies comme étant un risque couvert. Un récent avis de droit estime que si le risque de pandémie n’est pas exclu de manière explicite,  mais que l’épidémie est couverte, la prise en charge par l’assureur doit être donnée (cf.  lien sur le site du médiateur des assurances privées )

Les consommateurs comprennent difficilement que les assurances qui acceptent de couvrir l’épidémie, refusent d’entrer en matière sur une pandémie. Pour l’heure, la pratique des assurances annulation n’est pas homogène, nous vous invitons à consulter le tableau ci-dessous pour les questions de couverture.

Il est d’abord recommandé de contacter votre voyagiste, votre compagnie aérienne ou l’organisateur de la manifestation. La couverture d’assurance est en principe exclue pour les contrats d’assurance souscrit après le 13 mars 2020. Vous trouverez ci-après un tableau récapitulatif concernant les assurances voyage.

>> Livret ETI/TCS, Bâloise, ERV, Zurich, Mobilière, Helvetia, Allianz, Axa Wintherthour

>> Lien sur tableau couverture au cas par cas. Le présent tableau n’est pas exhaustif.

Une autre question?

Approvisionnement

Certains étals de magasins sont vides, dois-je m’inquiéter et faire des réserves?
L’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays (OFAE) précise sur son site que «l’approvisionnement de la Suisse en denrées alimentaires est garanti. Pour les cas de pénuries graves, la Suisse dispose de réserves obligatoires de denrées vitales, qui permettent de couvrir les besoins de la population pendant trois à quatre mois.» Il n’y a donc aucune raison de constituer des provisions couvrant plus d’une semaine. Si les étals sont vides, c’est que la demande est anormalement forte en raison de la crainte de consommateurs de manquer de produits de première nécessité. Il ne s’agit dès lors pas d’un problème de strict approvisionnement.

Je me vois refuser la vente de deux paquets de Dafalgan, est-ce normal?
L’approvisionnement en médicaments est garanti. Les médicaments vitaux sont soumis au stockage obligatoire. Les réserves d’antibiotiques, de vaccins et d’analgésiques puissants, par exemple, permettent de couvrir trois à quatre mois de consommation normale souligne l’OFAE. La vente de certains médicaments a été restreinte en raison d’une demande anormalement élevée. Cela permet d’en  garantir un approvisionnement équilibré dans l’ensemble du pays. Les cantons ont aussi la possibilité de réquisitionner certains médicaments. Vaud l’a fait par exemple pour la chloroquine.

Aide directe à la population.

Soutenez notre travail.
faites un don

Plus de masques? En ai-je besoin, dois-je en confectionner un?
Il ne faut pas céder à cette frénésie de créer des masques en tous genres. Il n’y en a pas besoin en dehors des situations particulières de soins. Que ce soit en hôpital ou à domicile. La FRC comme les experts condamnent fortement les pratiques de ceux qui profitent de la pénurie de masques et de la peur liée à la situation pour vendre des masques maison à prix fort en en vantant les mérites. Avis d’experts.

Quels types de masque? A quel prix?
Il existe plusieurs types et origines des masques de protection, ce qui explique en partie les différences de prix observées dans différents lieux de vente. Premièrement, depuis lundi 27 avril, des masques de type 2 (masques chirurgicaux filtrant à hauteur de 98% minimum les aérosols bactériens ou viraux expirés, à ne pas confondre avec les masques de type FFP2) fournis par la Confédération sont mis en vente chez Migros, Coop et Landi/Volg au prix de 19 fr. 70 la boîte de 20 pièces soit 98,5 ct./pièce. En parallèle, Migros et Coop vendent leurs propres masques de type 1 (au minimum 95% de filtrage) sur leurs sites internet au prix de 39 fr. 90 la boîte de 50. Ces masques ne proviennent pas de la Confédération mais des fournisseurs des détaillants. Enfin, dans certains succursales de Migros Genève notamment, on trouve également des masques de type 2 (encore une fois, ce ne sont pas ceux de la Confédération) à un prix supérieur (environ 60 francs la boîte de 50, soit environ 1 fr.20/pièce). Ailleurs, des masques sont également disponibles à des prix très variables, ils ne proviennent pas non plus de la Confédération..

Des pratiques légales, mais qui entretiennent le flou autour des masques, de leur prix et de leur provenance. Un tel flou est susceptible de léser des consommateurs qui, en tous les cas, paient plus chers les masques qu’ils ne l’auraient fait avant la crise. Il n’existe pas de prix plafond contraignant. Le Surveillant des prix rappelle que pour un masque de type 2, un prix raisonnable est autour de 1 fr. chez les grands distributeurs. Les prix surfaits pourraient être dénoncés auprès des autorités (Polices du commerce, Seco, Surveillant des prix) ou à la FRC avec comme objet «dénonciation prix masques».

Plus de gel? Comment se désinfecter en temps de pandémie?
Le gel désinfectant n’est pas plus efficace qu’un lavage minutieux des mains à l’eau et au savon. Le gel n’est utile que dans les situations où une salle de bain ou un point d’eau n’est pas rapidement accessible. Mais à domicile, vous ne devriez pas avoir besoin de recourir aux solutions désinfectantes. Pour couvrir les risque des moments passés hors de chez soi, un flacon ou deux devraient suffire. Notre article.

Comment faire ses courses en sécurité?
Pour éviter de trop transpirer à l’idée de plonger dans les rayons, la FRC a créé un quiz qui fait le tour de la question…

Le quiz des courses

Lire aussi:

  • Lien sur les FAQ de l’OFAE en matière d’approvisionnement

Salaire

Mon employeur a dû fermer boutique. Peut-il quand-même exiger que je fasse du télétravail?
Conformément aux recommandations de la Confédération, l’employeur peut demander à ses employés d’effectuer du télétravail si celui-ci s’avère possible. Si vous refusez sans raisons objectives, vous pourriez vous exposez à vous voir reprocher un abandon de poste.

Je suis contraint de faire du télétravail, mais mon enfant de 8 ans m’empêche de travailler correctement. Puis-je obtenir une allocation pour perte de gain?
Selon l’ordonnance nouvellement en vigueur, les parents qui doivent interrompre leur activité professionnelle pour s’occuper de leurs enfants jusqu’à 12 ans révolus peuvent prétendre à une indemnisation. Les indemnités journalières prévues par la nouvelle réglementation correspondent à 80% du salaire et sont plafonnées à 196 francs par jour.

  • FAQ  de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS): qui a droit à une allocation?

Mon médecin m’a mise en quarantaine alors que je ne suis pas malade. Il m’est dès lors impossible de me rendre à mon travail. Puis-je prétendre à un revenu?
Le nombre d’indemnités journalières prévue par la nouvelle réglementation est limitée à 10 pour les personnes en quarantaine. Il vaut donc la peine de discuter avec votre employeur pour trouver un arrangement.

Je suis coiffeuse indépendante et je n’ai plus aucun revenu pour payer mes factures privées?
Vous avez droit à des aides. Pour ce faire, contactez la ligne Seco Infoline réservée aux professionnels. Tél: +41 58 462 00 66 (lundi à vendredi, de 7h à 20h), utilisez le formulaire de contact «Nouveau coronavirus» ou l’adresse de courriel: coronavirus@seco.admin.ch.

Vous pouvez aussi contacter votre canton ou votre commune si elle dispose d’une hotline (voir lien ci-dessous).

Votre médecin vous déclare malade ou vous suspecte d’être infecté car vous présentez certains symptômes
Votre salaire est dû comme pour toute autre maladie attestée par un médecin. Le salaire sera payé via l’assurance perte de gain ou par l’employeur suivant ce qui est convenu dans le contrat de travail ou la convention collective.

Votre enfant est malade ou suspecté de l’être
Votre employeur devra appliquer les règles du paiement du salaire en cas de maladie. Ce délai est limité (voir liens ci-dessous)

Vous voulez aller au travail, mais cela est rendu impossible parce que votre employeur se situe dans une zone dont l’accès est interdit.
C’est votre employeur qui doit supporter ce risque d’entreprise et devra vous verser votre salaire. Ce principe s’applique aussi si les commandes baissent ou en cas de manque de matériaux.

Vous ne voulez pas aller au travail de crainte qu’un collègue ou un client ne vous contamine.
S’il n’y a aucun empêchement objectif de vous rendre au travail, votre employeur pourrait considérer cela comme un abandon de poste, voire vous licencier. L’employeur est néanmoins tenu de prendre les mesures de protection édictées par la Confédération.

Si vous êtes une personne à risque, parlez-en à votre médecin et à votre employeur, lequel doit vous permettre de faire du travail à domicile en prenant les mesures appropriées.

  • Mesures à prendre par l’employeur: site OFSP

Une association combative.

Soutenez notre travail.
faites un don

De retour d’un voyage, vous vous voyez signifier un refus de venir travailler par votre employeur.
Si l’empêchement de venir travailler résulte uniquement de la volonté de l’employeur de ne prendre aucun risque, sans que cela soit rendu nécessaire par une décision des autorités, le salaire est généralement dû. En revanche, il pourrait ne pas être versé si vous avez pris des risques inconsidérés en vous rendant de votre propre chef dans une région dont l’accès est interdit. Avant un tel déplacement, parlez-en avec votre employeur. Lequel ne peut pas vous limiter un choix de destination de vacances si celles-ci ne sont pas officiellement interdites (voir liens ci-dessous)

Quelques liens utiles sur les pages dédiées au coronavirus et au droit du travail:

Arnaques

C’est malheureux mais attendu, la crise est utilisée par des escrocs pour abuser du public.

Comme souvent, une partie de ces arnaques visent spécifiquement les personnes âgées et il est donc critique de les rendre attentives à ces dangers:

– Proposition d’aide pour faire les courses puis fuite avec l’argent.

– Proposition d’effectuer des tests pour détecter la maladie.

– E-mails émanant soit-disant d’une source officielle (l’OFSP p. ex.) visant à vous faire télécharger un logiciel malveillant.

– Vente de produits de contrefaçons ou défectueux: masques, lotions désinfectantes, etc.

La liste complète

Par ailleurs, les arnaques classiques ne faiblissent pas en période de pandémie, et celles-ci peuvent être trouvées sur notre page sommaire des arnaques en tous genres.

Soutien local

Dans cette situation inédite et difficile, il est plus que jamais important de soutenir le commerce de proximité.

Du côté de l’agriculture, la FRC se réjouit du succès rencontré par les offres de circuit court et leur multiplication, au point que les paysans n’arrivent plus à faire face à la demande.

Pour l’ensemble des petits commerçants, la FRC a soutenu l’initative DireQt de QoQa durant le semi-confinement: une plateforme qui permet de se montrer solidaire avec l’ensemble des petits commerçants. N’oubliez pas de faire valoir vos bons!

Informations utiles

Le site de la Confédération vous donne de précieuses informations sur la situation en Suisse liée au nouveau coronavirus.

Ligne infos coronavirus

+41 58 463 00 00
Tous les jours 24 heures sur 24

Campagne d’information «Voici comment nous protéger»

La campagne «Voici comment nous protéger» explique les mesures à prendre. Prêtez avant tout attention aux règles d’hygiène et adoptez les bons réflexes en cas de symptômes (difficultés respiratoires, toux, fièvre, p. ex.).

>> Plus de détails sur le site de la Confédération

>> Coordonnées  utiles

>> Questions-réponses (site OFSP)

 

… et aussi dans les cantons: pages dédiées au coronavirus

Je fais un don

à l'unique association de défense des consommateurs en Suisse romande

Je soutiens une information indépendante. Une aide directe à la population. Une association combative qui défend mes intérêts auprès des décideurs politiques et économiques.

Je fais un don

Catégorie :


Engagés pour défendre, informer et aider les consommateurs

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre