Dossier : Pesticide

Tout sur le glyphosate en Suisse

31/1/2018

«Probablement cancérigène.» C’est ainsi que le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le glyphosate au printemps 2015.

Ce pesticide et ses produits dérivés se retrouvent dans l’air, dans la pluie, dans les aliments et même dans le corps humain. Il est temps d’agir. Et sur tous les fronts!

  • Ramenez vos flacons entamés au magasin pour les faire éliminer correctement. C’est aussi le seul moyen de vérifier l’engagement des distributeurs
  • Écrivez à votre commune en complétant et en imprimant notre lettre-modèle et tenez-nous au courant de la réponse reçue.

Pour en savoir plus: la situation en Union européenne et en Suisse

Pour rappel: en Suisse, les herbicides sont interdits sur les routes, les chemins et les terrasses qu’ils soient publics (depuis 1986) ou privés (depuis 2001).

Derniers développements

Bientôt un rapport sur un plan de sortie?

31.01.2018 Ouverture du côté suisse: malgré son scepticisme, le Conseil fédéral propose aux Chambres d’accepter le postulat de la Conseillère nationale Adèle Thorens Goumaz (Verts/VD) et se dit “prêt à étudier l’opportunité et les modalités d’une éventuelle sortie progressive” du glyphosate. Un soutien très nuancé toutefois puisque le Conseil fédéral le motive par la sortie potentielle de certains pays européens et qu’il maintient que le retrait de cette substance n’est “scientifiquement pas justifié”.

 

Autorisation maintenue

27.11.2017 Une semaine après que le Conseil fédéral a décidé de ne pas remettre en question l’utilisation du glyphosate en Suisse, les Etats membres de l’Union européenne ont également décidé de prolonger de 5 ans son autorisation. C’est toutefois moins que les 15 ans initialement prévus. La FRC maintient la pression pour que cette substance fasse l’objet d’une réévaluation.

 

Rejet de la pétition

30.09.2016 La pétition «Interdire le glyphosate – maintenant!» signée par plus de 25000 personnes a été rejetée par le Conseil national qui a suivi le préavis de sa Commission de la science, de l’éducation et de la culture (CSEC-N). La majorité de cette Commission a estimé qu’il n’y a pas lieu d’interdire l’usage du glyphosate en général, et en particulier dans l’agriculture. Pour rappel, la pétition a été initiée par la FRC, Greenpeace et les Médecins en faveur de l’environnement (MfE) et déposée en février 2016 à la Chancellerie.

Un espoir demeure: des scientifiques de la HAFL ont montré qu’il était tout à fait possible de lutter contre les mauvaises herbes en agriculture sans utiliser de glyphosate. La science vient ainsi renforcer les compétences des agriculteurs, en les rendant indépendants des herbicides chimiques.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre