S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

Info : Réflexion

Vision alimentation: que voulons-nous manger au XXIe siècle?

17.12.2020, Intégrer la durabilité dans son alimentation, le nouveau défi. Shutterstock

Une alimentation de qualité et abordable, c'est ce que la FRC défend depuis 1959. Au XXIe siècle, notre association intègre une nouvelle dimension: l’impact des changements climatiques et la perte de biodiversité. La FRC, engagée pour plus de durabilité dans le système alimentaire, développe sa «Vision de l'alimentation» en quelques réflexions clés.



Les denrées ne sont pas un bien de consommation comme un autre. La FRC défend le droit de chacun à une alimentation de qualité et abordable depuis 1959. Elle s’est toujours battue pour que les étiquettes contiennent les informations nécessaires à un choix en connaissance de cause. Indications de quantité, liste des ingrédients, date limite, déclaration nutritionnelle, allergènes, pays d’origine et provenance, raison sociale du fabricant sont devenus obligatoires pour les denrées préemballées. La FRC s’est aussi engagée pour des aliments de meilleure qualité, contre l’industrialisation de la production animale (élevage en batterie, recours aux stimulateurs de croissance hormonaux et aux antibiotiques), contre la présence de résidus de pesticides, de métaux lourds et d’autres substances toxiques. Elle a soutenu la création de labels de qualité, crédibles et avec une véritable plus-value. Au XXIe siècle, la FRC intègre une nouvelle dimension: l’impact des changements climatiques et la perte de biodiversité. Notre association s’engage pour plus de durabilité dans le système alimentaire, y compris dans les accords commerciaux.

Horizon temporel | D’ici à 2030, il est essentiel de faire baisser la surcharge pondérale et les maladies non transmissibles, en s’inspirant de la stratégie «De la ferme à la table» de l’Union européenne, qui prévoit d’agir sur tout le système alimentaire. Stopper la perte de la biodiversité et diminuer l’impact environnemental sont également urgents. D’une part, la Suisse s’est engagée à réduire le gaspillage alimentaire de moitié. D’autre part, les travaux du Programme national de la recherche PNR 69 ont montré qu’il est possible d’offrir une alimentation plus saine, provenant d’une production, d’une transformation et d’une distribution plus durables. Ce changement en profondeur, fixé à 2050, se fera en invitant les consommateurs et leurs représentants à participer aux négociations.

Contexte | Les Suisses sont confrontés à une surabondance de denrées, dont 42% sont importées. A première vue, leur sécurité alimentaire semble garantie. Toutefois, la population doit pouvoir choisir selon ses préférences et l’alimentation doit lui permettre d’être en bonne santé. Or, de plus en plus de personnes souffrent de diabète, de maladies cardiovasculaires, d’obésité et de certains cancers. Ces maladies ont en commun d’être liées à une alimentation déséquilibrée. En Europe, un décès sur cinq est imputable à des régimes peu sains, c’est probablement le cas aussi en Suisse.

En outre, le Covid-19 a montré l’importance d’un système alimentaire solide et capable de résilience. Même en cas de crise, il doit pouvoir fournir des denrées de qualité à prix abordable. La pandémie a également rappelé l’interdépendance entre santé, alimentation, écosystème et mode de consommation. Les conséquences de l’attaque virale ont par exemple été aggravées par des maladies préexistantes liées à l‘alimentation (obésité, marqueurs inflammatoires).

Les tendances alimentaires actuelles sont en pleine mutation: régimes personnalisés et déstructuration sociétale des repas, surreprésentation d’aliments transformés et ultratransformés amenant une perte de maîtrise sur ce que l’on mange, menaces et avantages des sources de protéines alternatives, nouveaux systèmes de traçabilité des denrées jusqu’aux consommateurs finaux, menace de l’insécurité alimentaire due à la diminution de la biodiversité et aux changements climatiques… Le regain d’intérêt pour les ventes à la ferme et les circuits courts montrent que les consommateurs entendent maîtriser ce qu’ils mangent. Ils sont au cœur du système – les denrées leur sont destinées et leur argent finance toute la chaîne alimentaire – et devraient à ce titre participer activement à son évolution. Ils ont le droit d’être correctement informés, et la FRC remplit ce rôle.

Vision générale | Dans sa Vision Agriculture, la FRC affirme que «le consommateur attend une offre alimentaire diversifiée correspondant à ses souhaits pour des produits sains, frais, de qualité, de proximité, ayant du goût, accessibles à tous, produits dans le respect de l’environnement, des animaux et des conditions de travail des producteurs et de leurs employés, en Suisse comme à l’étranger».

Les aliments transformés prennent une place grandissante dans les achats. Leur élaboration, leur traçabilité et les responsabilités tout au long de la chaîne de fabrication doivent être fiables. Il est également primordial que le client trouve toute l’information utile/pertinente avant de passer en caisse.

La restauration hors du domicile – fast-foods, restaurants traditionnels et d’entreprises, cantines scolaires, crèches – ne dérogent pas à ce principe: là aussi, la population doit disposer d’aliments sains et de qualité. Tout comme elle doit disposer d’informations pertinentes.

Enfin, la santé et le libre choix des consommateurs ne doivent pas être opposés à la durabilité globale de leur alimentation.

Lire le PDF complet

 

Au sommaire de ce document

1 | Introduction

2 | Un système alimentaire plus durable

3 | La qualité des aliments

4 | Une restauration de qualité hors du domicile

5 | L’information sur les denrées

6 | Les consommateurs en tant qu’acteurs

 

Lire aussi la vision Agriculture de la FRC: «De la fourche à la fourchette», mai 2018.

 

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)