Article : Tromperies alimentaires

Zoom sur l'Ovomaltine

Mieux décrypter les emballages

17.2.2015, B. P. / Photo: Jean-Luc Barmaverain

Le sucre, c’est d’la dynamite! La neige, les copains et une boisson, chocolatée ou maltée, pour se réchauffer. Ça, c’était avant, quand l’Ovomaltine était surtout la boisson de nos camps de ski. Aujourd’hui, elle s’invite aussi dans le créneau des aliments santé.



Une lectrice nous a fait parvenir un nouvel emballage de sachets portions. La boîte met en évidence  les vitamines et les minéraux – de synthèse – qu’elle contient  et, désormais, précise la mention  «sans sucres ajoutés», car Ovomaltine contient  «naturellement» du sucre dans le malt et le lait.

A regarder de près   la composition et les valeurs nutritionnelles du produit, on réalise que la poudre contient plus de 40% de sucre. Ce n’est pas rien tout de même: une tasse cache en effet l’équivalent de quatre morceaux. Certes, il ne s’agit pas de sucre ajouté tel quel, mais les deux principaux composants – l’extrait de malt et le lait condensé –, hautement transformés, en sont particulièrement riches.

Ce jeu sur les termes n’est pas pour plaire à la FRC, quand bien même Ovomaltine reste une boisson moins sucrée que ses concurrentes (5 morceaux de sucre) et ne recourt pas aux édulcorants artificiels, déconseillés pour les enfants.

Retour au dossier sur les tromperies alimentaires.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre