Article : Tromperies alimentaires

Zoom sur les caramels à la crème

Mieux décrypter les emballages

3.12.2014

Neuvième volet de notre série consacrée aux belles promesses que vantent les emballages. Ici, on nous vend de la poudre aux yeux en guise de crème.



Laisser fondre un caramel dans la bouche, fermer les yeux et se souvenir des douceurs confectionnées par grand-maman… Car, oui, ces petits carrés à la crème, typiques des tables fribourgeoises et vaudoises depuis le milieu du XIXe siècle, font partie de notre patrimoine culinaire. Un produit de tradition pour lequel l’industrie agroalimentaire a revu la recette originale, qu’elle a drapée dans un emballage à l’ancienne pour justifier un prix plus que conséquent.

Retour brutal au XXIe siècle: la crème de ces bonbons se limite à un pour-cent, qui plus est en poudre, soit l’équivalent d’une cuillère à café pour un sachet de 200 g. Une misère, comparée au 1 dl qui serait utilisé pour une recette traditionnelle. Par ailleurs, les fabricants ajoutent au sucre du sirop de glucose et des additifs (sorbitol, lécithine de soja et mono- et diglycérides d’acides gras) pour compléter ce tableau peu artisanal. Dire qu’il suffisait de laisser mijoter crème, lait et sucre pour nous faire fondre de plaisir. Grand-maman, ton savoir-faire fout le camp!

Retour au dossier sur les tromperies alimentaires.

B. P.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre