banner
banner

Article : Mieux décrypter

Zoom sur le bœuf séché

Mieux décrypter les emballages

31.5.2016, B. P.

Le bœuf qui n’incarne plus le rêve américain.



«Américaine, cette viande séchée? C’est se moquer!» s’indigne une membre genevoise. Elle a repéré un produit vendu dans un sachet au look rustico-country qui évoque la viande que les Amérindiens faisaient sécher pour mieux la conserver. Un logo atteste d’ailleurs de la qualité familiale garantie depuis 1885. Tout évoque la tradition.

 

Jean-Luc Barmaverain

Jean-Luc Barmaverain – cliquer sur l’image pour l’agrandir

COMPOSITION | C’est en voyant la longue liste des ingrédients que notre trappeuse amateur a déchanté. Du glutamate, des arômes (dont celui de fumé) ont été ajoutés pour renforcer la saveur. Du sirop de glucose de maïs et de la maltodextrine arrondissent le tout. Au point que le produit final contient plus de 15% de sucres; c’est donc plus que certains birchers! La teneur en sel correspond à celle d’une viande séchée suisse qui, elle, ne comporte pas de sucre, voire qu’une pincée.

ORIGINE | Le dernier lien avec le rêve américain s’efface à la vue de la provenance de ce prétendu beef: la viande est néo-zélandaise et n’a fait qu’une escale aux Etats-Unis pour y être emballée. On le répète inlassablement: la lecture d’étiquette est instructive, et mieux vaut choisir sa viande séchée d’après sa composition, les valeurs nutritives et sa provenance.

Retour au dossier sur les tromperies alimentaires.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
28.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
29.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
30.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
01.11.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)