Article : Tromperies alimentaires

Zoom sur la tisane aromatisée aux fruits

Mieux décrypter les emballages

30.11.2015, B. P. / Photo: Jean-Luc Barmaverain

Des baies infusent-elles dans le sachet? Le décor sur la boîte le laisse entendre, la composition est bien moins fantastique.



Pour réchauffer l’hiver, rien ne vaut une tisane. Si elle est aux fruits, elle évoquera les dernières maraudes au verger. Un emballage de Fantastic Berries, un mélange «au goût des bois sauvages», a justement attiré l’œil d’un membre de la FRC. Mûres, cassis, fraises, cynorrhodons égaient la boîte, de même qu’une pomme, bien qu’elle n’ait rien d’une baie.

Ingrédients | La lecture de la composition refroidit immédiatement la poésie de l’image. Car ce «mélange de fruits à infusion» est en fait à base de «composants»: de pommes, de feuilles de mûrier, d‘écorce de cynorrhodon, de groseilles et de fraises. Est-ce à dire que l’on fait infuser pelures ou trognons de pomme? Des résidus issus de la fabrication de jus? Une chose est sûre: les mûres et les cassis bien présents sur l’emballage manquent à l’appel. Un arôme
– lequel? mystère – complète le tout.

Législation | Selon la Cour européenne de justice, seuls des ingrédients réellement présents peuvent orner un paquet. Un principe que la Suisse n’applique pas: le client doit retourner la boîte pour vérifier si l’image est une information ou un leurre. Consultée dans la révision des ordonnances alimentaires, la FRC a donc demandé que nous aussi bénéficions de cette amélioration, au lieu que la législation applique des normes moins strictes, favorables à l’industrie.

Plus d’infos: Communiqué de la Cour européenne de justice

Retour au dossier sur les tromperies alimentaires.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre