Article : Tromperies alimentaires

Zoom sur la croûte au fromage

Mieux décrypter les emballages

8.3.2014, Photo: Jean-Luc Barmaverain

Premier volet de notre série consacrée aux belles promesses que vantent les emballages. Ici, on joue la carte d'un plat national typique dans un décor qui sent le cor des Alpes, alors que la réalité manque sérieusement de saveur.



Le patriotisme a bon dos… Un drapeau suisse, de la neige et des chalets traditionnels, cela laisse présager un plat de montagne typique, fleurant bon le gruyère – allez, soyons fou – d’alpage. Sauf qu’il s’agit d’une préparation dont le fromage ne représente que le tiers. Le fabricant assure une provenance tout helvétique de son produit, mais sous l’appellation «fromage fondu» se cachent une série d’ingrédients de moindre valeur. La composition de ce surgelé industriel fait état de trois additifs, d’amidon modifié et, cornichon sur la croûte, le condiment est à ajouter par vos soins, seulement si vous l’avez au frigo! Bref, Heidi s’en mordrait les doigts!

Et pour ajouter un mot sur le sujet épineux de la traque au gaspi, 100 grammes d’emballage pour 300 grammes de produit: y a pas de quoi rêver!

Ce que contient réellement l’emballage: pas de quoi saliver!

index

Retour au dossier sur les tromperies alimentaires.

B. P.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre