Article : E-coach.me

Une aide à la location peu louable

16.9.2022, JT

Face aux plaintes de consommateurs, entre le printemps et l’été 2022, la FRC a interpellé E-coach.me à deux reprises. Les problèmes continuent.



L’entreprise du Delaware n’a pas fait état de contrat d’exclusivité avec des propriétaires pour l’envoi des annonces de logements vacants à sa clientèle. Ce silence nous donne à penser que E-coach.me se contente de collecter des annonces de logements en libre accès facturés 190 fr. par semaine ou 490 fr. par mois. La parution d’une vidéo – retirée après notre première interpellation – d’une expatriée remerciant E-coach.me pour son aide dans la recherche d’un appartement à Lausanne indiquait que la société américaine cible délibérément l’Arc lémanique où sévit une forte pénurie de logements. Par ailleurs, les offres de formation de E-coach.me mettent en avant des prix barrés avec des réductions de 760 fr. à 595 fr. et de 390 fr. à 195 fr. La FRC n’a pas été en mesure de vérifier que ces prix plus élevés étaient bien pratiqués, ce qui questionne quant au respect de l’Ordonnance sur l’indication des prix (art. 16 OIP). En bref, restez vigilants.

Mise à jour: nouveaux rebondissements – 05.10.2022

Dans ses dernières réponses à la FRC, E-coach.me admet n’avoir aucune exclusivité avec des propriétaires ou des régies pour ses listings de logements vacants. L’entreprise ne fait pas non plus état de quelconque mandat ou autre contrat avec des propriétaires ou des agences immobilières. Ces éléments sont autant de raisons supplémentaires de penser que E-coach.me ne fait que rassembler des annonces en libre accès obtenues ici ou là. Pourtant, les consommateurs qui acceptent le paiement d’un prix aussi élevé (190 fr. par semaine ou 490 fr. par mois) le font vraisemblablement en pensant que E-coach.me offre un service exclusif ou du moins impliquant un mandat de propriétaires ou de régies. Il y a donc un risque de confusion quant aux prestations telles qu’elles sont présentées par E-coach.me qui font douter la FRC de la légalité de cette offre en particulier sous l’angle de la loi contre la concurrence déloyale et du risque de confusion (art. 3 al. 1 let. b LCD). Cela étant, les interventions répétées de la FRC et de Blick.fr ont fini par avoir eu raison de ces listings de logements vacants, puisque E-coach.me les a finalement retirées de son site.

Quant aux prix barrés des offres de formation, E-coach.me répond qu’il s’agit d’une différence de prix entre des modules payés en 1 fois ou mois après mois. Une assertion que la FRC n’a pas été en mesure de vérifier tant il est vrai que le site de l’entreprise n’a cessé d’être modifié ces dernières semaines. En tous les cas, les plaintes de nombreux consommateurs à la FRC commencent à porter leurs fruits. On garde les deux yeux ouverts et surtout le bon.

 

 

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)