Article : Alimentation

Un marketing qui frappe dès la naissance

Enfants: marketing et malbouffe

8.3.2022, Barbara Pfenniger

L’allaitement est bénéfique pour la santé de la mère et de l’enfant. Mais il souffre des puissants leviers publicitaires du secteur agroalimentaire.



L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef viennent de publier un rapport accablant concernant le marketing en faveur des substituts du lait maternel. En cause: ses techniques persuasives pour toucher les jeunes parents. En conséquence, au niveau mondial, seuls 44% des nourrissons de moins de 6 mois sont allaités entièrement. L’enjeu est d’importance, car si le taux d’allaitement n’a que très peu augmenté en vingt ans, les ventes des laits maternisés ont doublé sur à peu près la même période, selon les organisations onusiennes.

Les influenceurs sur les réseaux sociaux, les clubs de parents sponsorisés, les cadeaux promotionnels ou les conseils pseudo-médicaux font partie des techniques qui servent à fournir un capital de sympathie aux marques. Celles-ci jouent sur la vulnérabilité des parents qui entendent faire le maximum pour leur nouveau-né. Les barrières de vigilance tombent rapidement. D’ailleurs, une enquête de la FRC avait montré en 2017 l’impact du cadeau incontournable reçu à la sortie de la maternité comme outil de persuasion pour acheter les «meilleurs produits qui soient». Les laits de substitution en font partie.

Les substituts du lait maternel sont utiles lorsque l’enfant n’est pas allaité, quelle qu’en soit la raison, mais ils ne devraient pas faire l’objet de promotions.

Promouvoir les préparations pour nourrissons auprès des parents est interdit en Suisse. Les marques contournent cette interdiction en mettant l’accent sur les laits deuxième âge, dès 6 mois, ou en faisant la promotion de denrées destinées aux futures mères, comme des barres de céréales enrichies.

Pour protéger les enfants de tout âge et rétablir le droit des consommateurs à l’information et au choix éclairé, la FRC mène de nombreuses actions depuis des décennies pour rendre le marketing plus transparent et limiter son influence sur les plus fragiles. Pour que les jeunes ne deviennent pas des consommateurs conditionnés.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)