Consultations politiques : Ordonnance sur la radio et la télévision

Fin de l’obligation de diffuser en analogique

5.3.2012

Le passage au numérique est inélucable. Les consommateurs devront faire le pas malgré le fait que l'analogique suffise encore à un grand nombre. Aux opérateurs de leur faire des offres alléchantes.



Le DETEC propose de libérer les opérateurs de l’obligation de diffuser leurs programmes analogiques si ceux-ci ne sont regardés que par une minorité de téléspectateurs. Le passage au numérique implique pour de nombreux consommateurs un investissement en matériel et souvent un abonnement auprès d’un opérateur. La télévision numérique est donc plus chères que l’analogique. La FRC accepte cette libération dans la mesure où cela fait suite à un développement technologique inévitable. Pourtant, compte tenu du coût, la FRC ne veut pas que les consommateurs soient poussés précipitamment au changement. Il ne faut pas octroyer de facto, par une modification de la loi, une clientèle aux opérateurs «sur un plateau». C’est le marché lui-même qui doit attirer les consommateurs vers le numérique par des offres attractives.

A lire :

Réponse complète à la modification de l’ordonnance sur la radio et la télévision (fin de l’obligation de diffuser en analogique)

 

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre