Article : Nanos et crème solaire

Ecocert suspend son autorisation pour l'oxyde de zinc d'Antalia

Nanotechnologies

15.8.2012, H.K.

Suite aux révélations de Friends of the Earth sur la présence d’oxyde de zinc sous forme de nanoparticules dans les crèmes solaires bio, l’organisme de certification demande des comptes au fabricant australien Antaria.



En juillet dernier, l’ONG australienne dénonçait la présence de nanoparticules dans un filtre minéral, le ZinClear-IM, utilisé comme filtre UV dans de nombreuses crèmes solaires bio.

Ecocert, le leader européen en matière de certification de produits biologiques, a demandé à son fabricant, Antaria, de prouver  que les particules de zinc utilisées dans les crèmes solaires ne sont pas de taille nanométrique, et donc potentiellement dangereuses pour la santé.

En l’absence de preuve fournie par l’entreprise australienne, Ecocert a  retiré sa certification pour le ZinClear-IM . Ainsi, de nombreuses crèmes solaires certifiées bio ne vont plus pouvoir utiliser cet ingrédient de base, dont l’utilisation est par ailleurs largement contestée en Europe.

Dans ce contexte, le manque de réglementation claire sur certaines nanoparticules n’en est que plus criant.

A lire aussi : Une ONG dénonce la présence de nanoparticules dans la crème solaire

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre