Article : Mieux décrypter

Zoom sur le soyog, un drôle de laitage!

Mieux décrypter les emballages

2.2.2016, B. P.

«Mon yogourt au soja n’en contient pour ainsi dire pas. Qu’est-ce que je mange alors?» s’interroge un membre valaisan.



Eh bien, sachez que le soja est une légumineuse qui se prête à de multiples usages: huile, sauces condimentaires, concentrés protéinés. Les graines donnent d’une part un liquide laiteux, d’autre part une pulpe résiduelle qui enrichit le pain, le bircher… Le «drink» à boire contient donc près de 90% d’eau et un peu de soja. Ensemencé de lactobacilles, le liquide s’épaissit et devient acidulé comme du lait, votre yogourt. Il s’appellera «produit à base de soja» ou «spécialité au soja fermenté» car seul le yogourt à base de lait peut porter ce nom pour exclure tout remplacement frauduleux.

COMPOSITION | Les graines de soja, une fois écrasées, trempées et cuites, donnent un liquide laiteux. L’eau est donc l’ingrédient principal de ce soyog, et la légumineuse pèse pour 7% du contenant. Si on parle de «produit à base de soja», c’est que seul le yogourt fait avec du lait peut porter cette appellation. L’expression «jus de soja» utilisée par d’autres marques est pure fantaisie et se veut juste plus attractive. Le deuxième ingrédient par ordre d’importance, c’est le sucre ajouté, suivi des fruits, env. 1 cuillère à soupe par gobelet. Le tapioca lie le tout, et l’arôme – un produit d’origine végétale quelconque – donne sa saveur à un produit peu goûteux.

PROVENANCE | La mention «de production biologique étrangère» est un peu courte. Il faut se rendre sur le site du distributeur Migros pour apprendre que le soja provient «de l’Italie voisine» et non de Chine. D’autres concurrents, comme Coop, ont saisi l’intérêt de préciser l’information directement sur le produit.

VALEURS NUTRITIVES | Ce qui distingue un soyog? Moins d’acides gras saturés que le yogourt, et le sucre provient d’autres sources que le lactose. Ce qui lui vaut aussi d’être recommandé par le Centre d’allergie suisse, quand bien même le soja est l’un des 14 allergènes principaux. Comme il est moins riche en calcium, certains fabricants compensent artificiellement l’apport.

ALLÉGATIONS | Le logo V (pour Vegan) garantit que le produit ne contient aucun ingrédient d’origine animale. C’est une obligation légale qui figure sur tous les produits étiquetés «vegan» ou «végétalien». Il ne peut donc pas contenir de lait, la mention «sans lait» le confirme encore. Comme ce produit ne contient pas de lactose, il est également recommandé par le logo du Centre d’allergie suisse… bien que le produit renferme du soja, un des 14 allergènes principaux. L’entreprise bio.inspecta certifie que les ingrédients agricoles (mangue, sucre, soja, tapioca, citron) sont bien issus de production biologique. Chose qui n’est en revanche pas mise en avant: le soja n’est pas génétiquement modifié. L’absence de la mention ne doit pas vous alarmer (tout produit bio en étant exempt), la loi a en effet fixer comme cadre que seul un ingrédient OGM figure obligatoirement sur l’étiquette.

Retour au dossier Décryptage des emballages.

Articles sur le même sujet

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre