S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

Test : Décryptage

Le bowl, un vrai repas complet? Comparatif.

15.9.2021, Barbara Pfenniger et Lionel Cretegny

Quatorze produits sont passés entre les mains expertes de nos spécialistes. Verdict: le concept version grande distribution est perfectible.



Quatorze références avec la dénomination «bowl» ont été achetées dans les six principales enseignes helvétiques: Coop, Migros, Manor, Globus, Denner et Lidl. Il devrait s’agir d’un repas complet et peu transformé. L’est-il vraiment? Lecture d’étiquette, pesée et évaluation des valeurs nutritionnelles montrent une belle marge de progression possible de la part des fabricants.

Première déception, la sauce. Parfois, elle n’est pas incluse. Or compléter l’achat revient à majorer le coût du repas d’un franc environ. Parfois, un sachet de sauce est fourni, mais épaississants, acidifiants et exhausteurs de goût n’ont rien à faire dans un repas qui se veut naturel. Et l’intérêt du prêt-à-manger est d’éviter de se mettre en cuisine pour réaliser une vinaigrette. Dernier cas de figure, la sauce est déjà mélangée au plat, donc impossible à éviter.

Passons aux ingrédients. Tous ont été triés, pesés pour vérifier s’ils correspondaient aux recommandations de la Société suisse de nutrition.

Tableau comparatif en PDF

Un bol devrait apporter une à deux portions de légumes variés, voire avec un peu de fruits. Le Daily Mediterranea dépasse les 240 g, c’est plus qu’il n’en faut. Six préparations sont dans la moyenne avec un peu plus de 120 g de végétaux. Quant au Rice Bowl Chili Chicken (Coop to Go), il ne contient que 32 g de fruits et légumes, ce qui est insuffisant pour un adulte (voir infographie).

Côté apport en protéines, le Daily Salmone se montre spécialement chiche, sa mini-tranchette de poisson pesant moins de 30 g. À se demander s’il mérite son nom. Les deux bowls au houmous devraient aussi être complétés par du fromage ou un yogourt. Le plat le plus généreux en saumon, celui de Globus, contient plus de 140 g de poisson fumé et apporte trop de protéines par rapport à l’apport conseillé.

La base – un lit de riz, de pommes de terre ou de blé cuits – doit favoriser la satiété. Les près de 250 g de riz du Smoked Salmon Rice Bowl de Naturesse sont bien trop généreux… et chèrement payés à près de 12 fr./kg. A contrario, les 30 g du El Toro sont insuffisants. On regrettera au passage l’absence de céréales complètes, riches en fibres et en micronutriments dans ces plats. Les salad bowls César et Saumon au sésame de Globus et le bowl Poulet de Daily doivent, eux, être complétés par un peu de pain, de préférence foncé.

Portions idéales en PDF

On attend d’un bowl que ses ingrédients soient frais et bruts. Or certains contiennent trop de produits transformés ou d’additifs pour correspondre à ces standards. Ainsi, on peut lire «produit à base de viande de poulet», «préparation à base de riz», légumes déjà «préparés». On trouve en outre dans le Daily Protein Bowl un affermissant, le chlorure de calcium (E 509), et de l’acide citrique, maintenant la fermeté et l’apparence des tomates plus longtemps. Rien d’appétissant!

A lire aussi: Midi à la mode bowl

Conseil d’achat

Comme pour tous produits prêts à consommer, il vaut la peine de regarder la liste des ingrédients, donc de retourner l’emballage quitte à chambouler un peu l’arrangement. La liste des ingrédients doit être courte – sauf en ce qui concerne le nombre de variétés de légumes, de légumineuses et de graines. Et si la déclaration nutritionnelle est présente, car non obligatoire, choisissez un produit apportant moins de 2,5 g de sel par repas (deux sont en deça de cette valeur).

Conseils pour faire son bowl soi-même

Chemiser un bol ou un verre à conserve transportable avec des feuilles vertes d’épinard, de laitue, de roquette, etc.

Ajouter une céréale cuite comme du riz, millet, boulgour ou encore du quinoa. Un reste fait bien l’affaire s’il n’est pas plus vieux que 2-3 jours.

Placer par-dessus plusieurs légumes frais de saison, crus ou cuits et coupés en bouchées ou râpés.

Ajouter du tofu en cubes mariné ou du poisson, de l’œuf dur ou un reste de poulet. Si on veut utiliser du poisson cru, pensez à exiger de la qualité pour Sushi et ne rompez pas la chaîne du froid.

Quelques touches de graines, de fines herbes, de pousses ou d’olives complètent le plat.

La sauce maison est emporté à part et ajouté au dernier moment.

Pour choisir les quantités nécessaires, pensez aux portions de fruits et légumes et observez votre satiété pour trouver votre recette personnelle.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)