Article : Mieux décrypter

Zoom sur la soupe en sachet

Mieux décrypter les emballages

29.3.2016, B. P.

L’hiver joue les prolongations? Allez, une bonne soupe. «Mais celle aux pommes de terre à la provençale me paraît jouer sur les mots», signale un Neuchâtelois.



etiquette copie

1 NATUREL | La clientèle est en quête d’aliments exempts d’additifs. Pas de problème, l’industrie en fait un argument de vente, mis en valeur en vert, couleur synonyme de nature. Pourtant, le terme «naturel» n’est pas protégé par la loi. Il est utilisé à volonté, hormis en ce qui concerne les arômes naturels. Un malentendu savamment exploité.

2 ADDITIFS | Valoriser la mention «sans conservateurs» n’a pas de sens: son usage est en fait interdit dans les potages déshydratés. Celle «sans additifs exhaustant la saveur» n’a rien à faire sur l’emballage non plus: le produit contient des extraits de levure, un ajout très raffiné à la fonction identique.

3 RICHE EN LÉGUMES | La préparation contient 73% de légumes… avec les patates. Or elles sont à classer parmi les féculents. Une fois les légumes du sachet réhydratés, ils ne représentent que deux cuillères à soupe par personne. On reste bien en deçà des recommandations en termes de portion de légumes.

4 GRAISSE VÉGÉTALE | Le terme générique figure encore sur l’emballage. Le fabricant est allé jusqu’au bout de la limite légale avant d’indiquer la nature exacte de ses huiles.

Retour au dossier sur les tromperies alimentaires.

Articles sur le même sujet

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre