Article : Spécial coronavirus

Voyage: bien choisir son assurance-annulation

8.9.2020, Salomé Rouiller / Photo: shutterstock.com

Les compagnies ont-elles modifié leurs conditions depuis l’apparition du coronavirus en mars? La FRC en a scruté six.



Pour contrecarrer le blues de la reprise, certains se prennent à rêver à leurs prochaines vacances. Le tourisme reprend quelques couleurs ici et là, mais face à une situation inédite, il est plus que sage de détenir une assurance- annulation en vue de se faire rembourser les frais d’annulation et le rapatriement, dans les limites des plafonds prévus par la police d’assurance.

La FRC a voulu savoir si les assurances-annulation qui couvraient le risque épidémie/ pandémie avaient récemment modifié leurs conditions. Ont été examinées les compagnies Zurich Assurances, AXA, la Mobilière, Helvetia, le livret ETI du TCS et Bâloise Assurances. Toutes ont indiqué couvrir ce risque, bien que cela ne ressorte pas clairement des conditions de la Bâloise. Aucune n’a modifié les conditions des contrats conclus avant la pandémie. En revanche, la Mobilière, AXA et le TCS ont exclu de leurs nouveaux contrats les risques découlant du Covid-19 et de ses mutations virales. Parmi elles, AXA et le TCS précisent que le voyageur infecté qui annule son voyage reste néanmoins couvert.

Revoir son portefeuille

Si l’assurance couvre le risque Covid-19, il s’agit de prendre garde au fait que tous les cas d’annulation ne sont pas forcément pris en charge. En effet, les assurances excluent leur couverture lorsque les évènements sont survenus au moment de la réservation ou lorsque l’assuré aurait dû en avoir connaissance. C’est donc au bénéficiaire de rester attentif à l’évolution de la situation. La Zurich délimite clairement cette exception dans ses conditions en basant son examen sur les informations émises par le DFAE et l’OFSP ainsi que les mesures des autorités du pays de destination au moment de la réservation. Les autres s’expriment de manière plus générale. Dans ce dernier cas de figure, on peut se demander si certaines assurances pourraient considérer que tout voyage réservé est exclu de la couverture en regard du risque trop élevé qu’un séjour à l’étranger représente aujourd’hui.

Outre les répercussions sur les assurances- annulation, le coronavirus peut avoir impacté d’autres polices, dont la protection juridique. Rappelons que dans tous les cas, pour être valable, une modification des conditions générales doit être notifiée et assortie d’un délai suffisant, en général de 30 jours, pour permettre à l’assuré de résilier le contrat.

Conseils: quelles précautions prendre?

Avant d’envisager des vacances dans un endroit plus exotique que votre salon, ne brûlez pas les étapes.

• Renseignez-vous sur la situation dans le pays de destination afin de déterminer s’il a mis en place des mesures pour les voyageurs en provenance de certains pays (restrictions de voyage, exclusions d’entrée, quarantaine obligatoire).

• Consultez régulièrement le site du DFAE et de l’OFSP afin d’être tenu au courant des avertissements sur les voyages en cours et les pays considérés comme étant à risque.

• Vérifiez auprès de votre assureur que le coronavirus est un risque pris en charge et, le cas échéant, demandez les conditions particulières à remplir pour bénéficier de la couverture et/ou s’il convient de prendre encore d’autres précautions outre celles listées plus haut. Le TCS, par exemple, émet sa propre liste de régions déconseillées.

• Si vous détenez une carte de crédit qui dispose d’une assurance-annulation, renseignez-vous auprès de l’entité émettrice si l’épidémie est un risque assuré et si vous êtes bien couvert.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre