Spécial Coronavirus
cliquez ici
Jean-Luc Barmaverain©

Article : Loisirs

Vacances d’été 2020: la sélection rando de la FRC

26.6.2020, Aude Haenni / © Jean-Luc Barmaverain

Cette année, on consomme local avant tout, et c'est valable pour les vacances aussi. La FRC mise sur la randonnée, car marcher est à la fois bon pour le coeur et bon pour voir le monde autrement. Mais il ne sera pas dit que Suisse rime avec budget astronomique. Nos bons plans.



Tous se sont donné le mot: cet été, on part randonner aux quatre coins du pays. Avec 65000 kilomètres de chemins pédestres, la Suisse regorge de propositions. Mais entre un Creux-du-Van bondé et des parkings pour le lac de Tanay ou l’Oeschinensee saturés, comment trouver une relative tranquillité? Suisse Tourisme et les  offices du tourisme cantonaux ont partagé avec la FRC des randonnées plutôt méconnues du public. Suivez le guide… mais pas tous en même temps!

Genève: viticulture entre Arve et Lac

Quel dommage que la compagnie CGN n’atteigne Hermance au plus tôt qu’à 13h20 et uniquement en semaine! Le point de départ de cette balade viticole est plus facilement accessible en bus qu’en bateau, bien que cela rende l’expérience moins pittoresque. Depuis Hermance donc, on s’enfonce gentiment dans la campagne genevoise de la rive gauche, aussi connue sous le nom d’Arve et Lac. Anières, puis Corsier, Gy, Jussy… Des bornes informatives commentent les cépages et les techniques de vinification. Avant d’arriver à Choulex, profitez-en pour jeter un coup d’œil à la réserve naturelle du «Marais du Château».

Le petit plus | Le concept des balades viticoles genevoises permet de découvrir la richesse du patrimoine, mais aussi de déguster des produits du terroir auprès des producteurs que l’on croise sur le chemin. Bon appétit et santé!

Longueur: 18 km / Etape: 1 / Montées: 240 m / Descentes: 190 m / Temps de marche: 4h25 / Techniquement: facile / Physiquement: moyen

Grisons: nature intacte dans le Hochtal Val Frisal

Depuis le restaurant de montagne Burleun, la randonnée longe le Flembach, de nombreux ruisseaux sinueux et la nature a l’état pur, passant Chischarolas, Paliu da Rubi, Frisal… Après avoir profité des quelques points de vue sur les sommets environnants, c’est la récompense finale avec le spectacle du Val Frisal. Poussez plus loin (40 mn de plus) pour admirer le dégagement depuis Crap Cavigliauna. Mais attention, sensation vertigineuse! Le retour se fait par l’Alp Nova, Chischarolas, pour arriver à Breil/Brigels sur le versant droit de la vallée.

Le petit plus | La pessière de Scatlè, non loin de Chischarolas, est la plus élevée d’Europe. Protégée depuis 1910, cette forêt vierge reste toute­­fois accessible aux promeneurs qui seront parfois étonnés d’y croiser tant de débris et d’arbres morts.

Longueur: 12 km / Etape: 1 / Montées: 600 m / Descentes: 1000 m / Temps de marche: 4h10 / Techniquement: moyen / Physiquement: difficile 

Jura: panorama haut en couleurs des Franches-Montagne au Doubs

La gare est le point de départ de cette demi-journée. Passé les quelques rues du Noirmont, le chemin s’enfonce dans la forêt jusqu’à ce qu’on atteigne les rives du Doubs. La balade longe le fleuve, français sur ce tronçon. Profitez du semi-plat, car cela ne durera pas! Depuis le restaurant du Theusseret, c’est parti pour une grimpette raide et glissante jusqu’au lieu-dit Chez-le-Bolé. L’ascension continue jusqu’à l’arête des Sommêtres où l’on prendra une bonne bouffée d’air avant de repartir en direction du Noirmont.

Le petit plus | Arrivé en haut de l’arête des Sommêtres, un circuit se dessine jusqu’aux ruines du château de Spiegelberg, érigé au Moyen Age sur la crête étroite d’un des sites les plus élevés et panoramiques du canton. Entre la vallée du Doubs, la France et les Franches-Montagnes, ne passez pas à côté de ce panorama.

Longueur: 14 km / Etape: 1 / Montées: 760 m / Descentes: 760 m / Temps de marche: 4h35 / Techniquement: moyen / Physiquement: moyen

Appenzell: sur les traces de Compostelle

L’Appenzeller Weg mène les pèlerins de Compostelle autrichiens de Rankweil jusqu’au village monastique de Sankt Peterzell en trois étapes journalières. Celle-ci en est la deuxième et débute dans la rue principale du chef-lieu du canton d’Appenzell Rhodes-intérieures. On quitte gentiment la civilisation pour suivre l’ancienne route de pèlerinage à travers alpages et bois en direction de Gontenbad, Jakobsbad et Urnäsch, où l’on y découvre des maisons bourgeoises aux peintures typiques.

Le petit plus | Prévoyez des shorts! Car de Jakobsbad à Gontenbad en passant par les paysages de tourbière de Gonten, le trajet d’une heure et demie se fait… à pieds nus, sur les prés, l’asphalte et la pierre et jusque dans les ruisseaux!

Longueur: 13 km / Etape: 1 / Montées: 420 m / Descentes: 360 m / Temps de marche: 3h40 / Techniquement: facile / Physiquement: moyen 

Valais: fraîcheur au sentier de Salanfe

La première ascension depuis le camping du Van d’en Haut pique un peu, mais le lac, ainsi que l’auberge de Salanfe, auront de quoi vous rafraîchir! En direction du col de Susanfe, l’ancienne route longe le point d’eau artificiel où l’on prend le temps d’admirer faune et flore. Des panneaux présentent la richesse géologique, historique et industrielle du site. Le sentier bifurque sur le lac des Ottans et permet de découvrir les anciennes mines avant de revenir au barrage.

Le petit plus | L’histoire du lieu est passionnante. Or et arsenic y étaient extraits au début du XXe siècle, dont plus de 30 tonnes dans les années 1920. Un ancien wagon en témoigne. La mine est aujourd’hui désaffectée et malheureusement fermée au public, mais qui sait, une pépite s’y cache peut-être aux abords!

Longueur: 13 km / Etape: 1 / Montées: 720 m / Descentes: 720 m / Temps de marche: 4h20 / Techniquement: moyen / Physiquement: moyen

Neuchâtel: petite trotte entre Les Hauts-Geneveys et Chambrelien

Depuis Les Hauts-Geneveys, point de départ du tracé, jusqu’à Tête-de-Ran, il faut grimper! Mais le coup d’oeil sur le lac de Neuchâtel, les Alpes et la Chaux-de-Fonds vaut le détour. Murs de pierres sèches, taupinières, bois et pâturages accompagnent la randonnée sur la crête du Mont Racine jusqu’à la Tourne. Aux Tablettes, c’est un autre point de vue majestueux: celui du Creux du Van. Profitez-en largement avant de redescendre jusqu’à la gare de Chambrelien.

Le petit plus | Cette randonnée est une variante de l’étape 9 du chemin des Crêtes du Jura. Il s’agit du chemin de grande randonnée le plus ancien de Suisse qui rallie Dielsdorf à Nyon en 16 étapes sur 320 kilomètres. Si ce tronçon vous a plu, vous savez ce qu’il vous reste à faire!

Longueur: 18 km 6 / Etape: 1 / Montée: 859 m / Descentes: 1128 m / Temps de marche: 5h58 / Techniquement: sportif / Physiquement: exigeant

Glaris: circuit automnal à Firstboden

Prenez une bonne gorgée d’Elmer Citro, car depuis l’église d’Elm, le chemin montagneux à travers les gorges et cascades est plutôt escarpé jusqu’au Tschingen-Alp. Certains préféreront une montée en télécabine! Pour les braves, le panorama sera d’autant plus magique avec cette vision de la Glarner Hauptüberschiebung (Haut lieu tectonique suisse Sardona), du Firstboden et du Martinsloch. Ce dernier est un must-see à fin septembre et mi-mars: ne vous étonnez donc pas de la foule venue profiter des rayons du soleil passant deux fois par an à travers le trou formé dans la roche et éclairant le clocher du village. La balade (site en all.) continue avec un circuit jusqu’au Firstboden, et le superbe point de vue qui l’accompagne. A noter que le retour pour Elm via Gschwend semble dangereux et déconseillé.

Le petit plus | C’est ici et nulle part ailleurs en Europe, dans le Haut lieu tectonique Sardona, Patrimoine mondial de l’Unesco, que le phénomène géologique du chevauchement se voit aussi clairement, entre mouvements de roches, plis et failles.

Longueur: 7 km 9 / Etape: 1 / Montée: 766 m / Descentes: 766 m / Temps de marche: 4h

Bons plans pour trois fois rien

A coup de publicités, de trois nuits pour le prix de deux, d’acheminement gratuit des bagages du domicile au lieu d’hébergement et de petits déjeuners offerts, les acteurs du tourisme suisse tentent d’attirer une clientèle locale. Pour autant, les tarifs demeurent pour beaucoup trop élevés. Quelques astuces répertoriées par la FRC.

Se déplacer

TRANSPORTS PUBLICS | En Suisse, train, bus et bateau permettent d’atteindre quasi tous les recoins du pays facilement, de voyager écologiquement tout en profitant de la vue. Sauf que sans AG, ni demi-tarif, la vue a un prix… Pour faire passer la douloureuse, n’oubliez pas de vérifier bien en amont si des billets ou des cartes journalières dégriffés sont disponibles le jour désiré sur le site des CFF. Regardez aussi avec votre commune de résidence: toutes mettent à disposition un certain nombre de cartes journalières pour une quarantaine de francs, permettant ainsi d’atteindre des cantons forts éloignés à un tarif raisonnable. En famille, pensez à vous procurer la carte Junior (30 fr./an) qui permet aux enfants de 6 à 16 ans accompagnés de parents titulaires d’un titre de transport de voyager gratuitement.

VÉHICULE PRIVÉ | Si vous songez à prendre la route, contrôler ses pneus, ne pas monter trop haut dans les tours, anticiper le freinage et limiter la clim’ hors autoroute sont quelques astuces pour économiser au volant. Grâce à benzin-preis.ch, on trouve même la station la moins chère sur le chemin! Quant aux parkings, si les zones blanches ont disparu dans bon nombre de villes, renseignez-vous sur les macarons disponibles à la journée. A Bâle et Genève, il vous en coûtera par exemple 20 fr., à Lausanne 24.

VÉHICULE COMMUNAUTAIRE | Et si l’envie vous prend de louer un van, caravane ou camping-car, la start-up suisse Mycamper propose des véhicules de particuliers, à des prix parfois bien plus doux qu’en agence. Mais comme tout ce qui concerne l’économie de partage, mieux vaut jeter un œil aux avis des loueurs – et lisez bien les conditions générales, assurances, etc. – avant de partir à l’aventure!

Dormir

CAMPING | Pour dépenser le minimum possible, c’est bien évidemment le camping sauvage qui bat tout le domaine hôtelier à plate couture. Une tente dans une clairière et, hop, c’est parti pour quelques nuits à la belle étoile. Si ce n’est que le camping sauvage n’est autorisé en Suisse qu’à des conditions très particulières. Campercontact et Park4night répertorient aires diverses et variées, parkings, accueil à la ferme et entre particuliers, etc. Le TCS procure aussi quelques informations à ce sujet. Si vous avez le moindre doute, renseignez-vous dans la commune avant de planter les piquets, afin d’éviter une amende salée. Le cas échéant, le camping officiel reste une valeur sûre, mais cette année, il faudra s’y prendre à l’avance, certains lieux étant déjà complets à l’heure où ces lignes sont écrites.

GLAMPING | Comprenez derrière cette contraction le camping glamour, qui se pratique généralement sans équipement. Vous pourriez être tenté par cette nouvelle forme d’hébergement en camping (mais pas que!), la mode des pod, tipi, bivouac, chalet, yourte, roulotte ayant aussi fait son chemin. Des solutions dépaysantes idéales notamment pour les familles ou couples d’amis, le prix étant le même pour une ou quatre personnes. D’ailleurs, certaines maisons des Amis de la Nature se prêtent tout aussi bien aux groupes qui désirent se retrouver loin des foules, à un tarif défiant parfois toute concurrence. Certains établissements de l’association accueillent aussi personnes seules et en duo. En cherchant bien, des offres dès 25 francs sont disponibles.

AGRITOURISME | Sinon, pour une trentaine de francs par personne – petit-déj’ inclus –, les acteurs de l’agritourisme, à retrouver sur myfarm.ch, vous accueillent à bras ouverts pour une nuitée… dans la paille! Ceux qui préfèrent la montagne au lac et à la campagne seront inspirés par l’un des 250 refuges qui offrent des nuitées, voire la demi-pension, à portée de toutes les bourses… mais là encore bien loin du tout confort moderne! A consulter, entre autres, sur le site des cabanes du Club Alpin Suisse.

CHEZ L’HABITANT | Pour un vrai lit en dur, dormir chez l’habitant (bnb.ch) et profiter d’un bon petit déjeuner fait maison peut être une solution plus avantageuse que l’hôtel. Tout comme Airbnb – cité ici malgré nos réticences par le passé – où l’on retrouve des appartements entiers à 50 francs la nuit… Mais attention: on vérifie les avis et conditions avant de réserver!

Manger

PETIT BUDGET | Haaaa, les cervelas au feu de bois, alliés indispensables des balades en nature! Pour se préparer un petit frichti, faites un tour dans les marchés à la ferme, et mettez carrément la main à la pâte en auto-cueillant fraises, abricots, pommes ou pruneaux à tout petit prix. Pour une douceur et du pain de la veille – qui fera superbement bien l’affaire en sandwich –, poussez la porte du Aess Bar, présent dans neuf villes. Soyez surpris avec les paniers Too Good to Go, proposés par de nombreux partenaires aux quatre coins de la Suisse. Si le contenu que vous sauvez de la poubelle n’est pas dévoilé, il est par contre payé un tiers du tarif initial.

PLUS CONFORT | Pour ceux dont les vacances riment avec pieds sous la table, dénichez de bons plans sur lafourchette.ch, où certains restaurants offrent des rabais allant de 20 à 50%. Jetez un oeil sur Deindeal, My Store ou encore Buyclub, où l’on découvre parfois de bonnes affaires offertes par des établissements désirant se faire connaître. Rabais encore avec le TCS qui en propose à ses membres, notamment dans les restaurants Marché et les Hard Rock Café. Et finalement, pensez à votre entourage qui dispose peut-être de La Clé ou du Oh!Pass, des pass transmissibles qui vous permettraient de profiter d’offres alléchantes dont le détenteur n’en verrait pas l’intérêt!

Jean-Luc Barmaverain©

 

Activités dans huit cantons

 Neuchâtel en tête de liste

Dans de nombreuses régions du pays, une nuitée dans un établissement vous permet d’accéder aux transports en commun gratuitement et de profiter de diverses offres culturelles et sportives à moindre coût, voire sans débourser un centime. Le Canton fait fort en proposant, en plus des transports publics et de l’entrée à 25 musées, une croisière sur les lacs de Neuchâtel et des Brenets, la location journalière d’un vélo au Locle et en ville de Neuchâtel, ainsi qu’une course sur le télésiège Buttes-La Robella.

Passeport pour Genève

Découverte en mini-train des rives du Léman ou de la vieille ville, grimpée en téléphérique jusqu’au Salève, balade en pédalo ou en canoë-kayak, visite du Mamco ou du Musée d’ethnographie… Les activités sportives, culturelles et touristiques gratuites proposées dans le Geneva City Pass ne manquent pas. De surcroît il est à un prix qui permet de rapidement le rentabiliser.

Tarif: 26 fr. (24h), 37 fr. (48h), 45 fr. (72h).

 Avec WelQome, Vaud annonce la bienvenue

Les loutres de QoQa ont à nouveau frappé. Le site de e-commerce communautaire a lancé avec le soutien de l’Etat de Vaud la plate-forme WelQome, sur laquelle il est possible de souscrire à de nombreuses offres dans les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, des transports publics et des loisirs. Basée sur le même modèle que l’opération DireQt, lancée en mars dernier avec le soutien de la FRC, cette nouvelle venue offre des rabais au client et une plus-value financière aux entreprises. A ce titre, le Canton a délié les cordons de la bourse à hauteur de 15 millions.

WelQome

Autre offre touristique: dormir deux nuits dans le canton, et recevoir, moyennant inscription, une carte prépayée «Vaud à la carte» d’une valeur de 100 francs, valable auprès de nombreux partenaires, qu’il s’agisse de restaurants, de vignerons, de musées et bien d’autres attractions. En attendant que d’autres cantons se mettent à proposer une offre aussi alléchante, n’hésitez pas à négocier un avantage directement avec l’hôtelier au lieu de passer par une plate-forme de réservation, à l’image de Booking.

 A bride abattue dans le Jura

Berceau des Franches-Montagnes, unique race chevaline suisse, le Jura met en avant cette spécificité en offrant une heure de balade à cheval à toute personne séjournant  dans le canton deux nuits ou plus. La 117e édition du Marché-Concours est, elle, reportée du 6 au 8 août 2021, à Saignelégier.

A découvrir dans FRC Mieux choisir qui sort le 7 juillet: randonner sur Les chemins du bio, reportage.

Appenzell et Glaris misent sur la mobilité douce

Dès trois nuits réservées dans le même hôtel appenzellois faisant partie de l’opération, les hôtes bénéficient de l’aller-retour en transports publics gratuit depuis leur lieu de résidence. A Glaris, la même offre est proposée, à partir de deux nuits déjà!

 Fribourg, entre choc et petites ailes

Avec le FriPass, le voyage est illimité en transports publics dans le canton et le détenteur profite gratuitement de 30 attractions, dont la Maison Cailler, le Papiliorama, le petit train de Fribourg ou encore une croisière sur le lac de Morat.

Tarif: de 20 (enfant de 6-16 ans) à 90 fr. (2 adultes + 2 enfants 6-16 ans)

  Le Valais prend de la hauteur

Du Léman au Lötschental, parcourez librement la région en transports publics en 2, 3 ou 5 jours grâce à la Easy Card et profitez de 50% sur les téléphériques et remontées mécaniques. Des rabais s’appliquent aussi sur le Swiss Vapeur Parc ou les Gorges du Trient, les minigolfs, piscines et musées et bien d’autres loisirs et visites guidées.

Tarif: de 38 à 251 fr.

Si le Haut-Valais vous tente plus que le bas, l’ErlebnisCard vous permet aussi d’accéder à certaines lignes ferroviaires et aux bus pour 2, 3 ou 5 jours. Demi-prix pour les remontées mécaniques, les bateaux et certains trains, ainsi que pour de nombreuses expériences bien-être, sportives et culturelles.

Tarif: de 64 à 394 fr.

Amateur de bons crus du pays, le Valais Wine Pass vous permet de déguster des vins emblématiques de la région chez une trentaine de partenaires, de Martigny à Viège, en passant par Sion ou Salgesch.

Tarif: 49 fr. pour 10 verres de 1 dl.

Enfin, si l’offre n’est pas encore formulée sur le site de l’Office du tourisme, le Valais entend proposer dès le mois de juillet un bon de 100 francs à faire valoir auprès des commerces, offert à partir de deux nuits consécutives dans un établissement hôtelier.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre