FRC Conseil : Alimentation

Une pincée d’irradiation

2.6.2015, BP

«En regardant une émission sur l’irradiation des aliments à la télévision, je me demandais si vous pouviez me renseigner sur ce qu’il en est en Suisse…» Aline C.

L’irradiation des aliments est admise en Suisse, mais uniquement pour les épices et les herbes séchées. Pour toute autre denrée, le fabricant devrait demander une autorisation spéciale à l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires. Certains pays européens, la Belgique par exemple, autorisent ce traitement également pour des cuisses de grenouille, du fromage ou des repas tout prêts, etc.

En Suisse, l’étiquetage doit en outre comporter la mention «irradié» ou «traité aux rayons ionisants». L’information est
aussi obligatoire pour la vente en vrac et au restaurant. A notre connaissance, il n’y a pas de produits avec cette mention sur le marché actuellement. Cette technique est onéreuse, et comme les consommateurs préfèrent ne pas acheter un produit qui porte cette mention, les producteurs et les distributeurs suisses y ont probablement renoncé.

Les chimistes cantonaux font des contrôles réguliers. En 2013, ils ont analysé 57 épices et 22 mélanges d’épices asiatiques. Un seul montrait des signes d’irradiation non signalée. Le produit a été retiré du marché. La FRC reste néanmoins attentive, car les techniques évoluent et sont de plus en plus appliquées aux Etats-Unis et en Asie.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre