Article : Boisson aux fruits

Une composition qui coupe la soif

Observatoire du sucre

5.7.2016, Photo: Jean-Luc Barmaverain

Personnages hilares, emballages flashy qui affichent des fruits en nombre et des vitamines… Seuls trois produits sont bons.



Au rayon boissons, de petits flacons ou berlingots colorés tapent dans l’oeil. Ornés d’un animal, d’un pirate ou d’un célèbre chat, tous plus avenants les uns que les autres, ces produits sont destinés à la clientèle la plus jeune. Ils vantent les fruits et vitamines qu’ils contiennent, de quoi rassurer les parents sur leurs bienfaits. Sauf que la teneur réelle en fruits de ces boissons de table est réduite à la portion congrue. Le minimum autorisé par la loi est fixé à 10%. Lors de nos emplettes, nous avons constaté qu’aucune ne descend en dessous de cette valeur, mais aussi surtout, loi du moindre effort, que la majorité la dépasse à peine. A pareille dilution, impossible de qualifier ces produits de jus de fruits.

Pour mériter cette appellation, une boisson doit contenir 100% de jus pressé ou reconstitué à partir de concentré. Seuls deux articles de notre sélection, les Jamadu de Coop, sortent du lot. Leur teneur en sucres (22 g/100 ml) et leur acidité proviennent des fruits. Par analogie, on devrait donc s’attendre à ce que les breuvages fortement dilués à 12% détiennent l’équivalent de 2,6 g de sucre (toujours aux 100 ml) et aient un pH plus neutre. Or c’est loin d’être le cas.

La conclusion qui s’impose: on y a ajouté du sucre et de l’acide citrique. Un couple mal assorti que nous avons déjà épinglé à maintes reprises pour leurs ravages sur les dents, en favorisant les bactéries responsables des caries et en ramollissant l’émail. L’idée qui veut qu’on associe un «jus» de fruits à une boisson naturelle et saine tombe donc à l’eau. A cela s’ajoute la comparaison de prix qui finit de plomber l’affaire: alors que les Jamadu pur jus reviennent à 2 fr. 60 le litre, les Oasis fortement dilués affichent un prix de 5 francs.

Vitamix, Frutic et Solevita se vantent tous trois de n’avoir aucun sucre ajouté. Leurs taux sont bas, effectivement: 3,5 grammes aux 100 ml. Du coup, pour compenser, les fabricants ont eu l‘idée «lumineuse» d’ajouter des édulcorants artificiels dans leurs recettes. Or ces ingrédients ne devraient pas ou très peu figurer au menu des enfants. Même s’ils n’apportent que peu de calories, ils entretiennent l’attirance pour les mets sucrés et stimulent l’appétit, incitant à manger davantage.

La parade, selon Barbara Pfenniger, notre spécialiste alimentation: «Achetez un jus de fruits 100% au litre, et diluez- le à votre guise. Mais pour étancher la soif, rien ne vaut l’eau. Celle du robinet est de très bonne qualité.»

Lire le test des boissons aux fruits en version PDF

Lire le test sur notre comparateur

 

Mieux décrypter

Fruit ou chimie? Notre lexique
Dans la loi, les substances aromatisantes représentent un volume de 140 pages: impossible donc de les identifier toutes. Mais lire une étiquette vous met sur la piste.

EXTRAIT DE… | Substance obtenue par infusion, macération, pressage, etc. Sa saveur est la plus proche de l’ingrédient mentionné.

ARÔME NATUREL DE… | La saveur est issue de l’aliment dont il est question… à 95%. Le solde peut provenir d’autres arômes naturels qui arrondissent la flaveur.

ARÔME NATUREL DE… + AUTRES ARÔMES NATURELS | L’arôme issu de l’aliment nommé représente moins de 95%. Il n’y a pas de teneur minimale légale, ce qui diminue clairement la valeur de cette mention.

ARÔME NATUREL | Elaboré à partir de substances d’origine animale ou végétale, alimentaires ou non, sans lien avec la saveur finale. Souvent un sous-produit végétal facilement disponible, voire des micro-organismes nourris avec du glucose. Le «naturel» est tout relatif.

ARÔME | Entièrement synthétisé en laboratoire. L’ajout du nom d’un aliment n’y change rien. «Arôme de framboise» trompe le client sur la qualité réelle du produit.

 

Le choix de la rédactionJus_06

JAMADU ANANAS-ORANGE

Ce berlingot a de bons arguments: il est 100% fruits, sans édulcorants ni additifs, et son pH est naturel. Son «frère de gamme» à la pomme douce est un peu plus acide.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre