Différents D-Mannose

Article : Santé

Prévention urinaire: un principe actif noyé dans les additifs

Hygiène intime

7.3.2023, Anne Onidi / Photo produits: Jean-Luc Barmaverain

La prise d’un sucre, le D-mannose, est préconisée lors des premiers symptômes de l’infection. Or il se vend à des prix allant du simple au quintuple. Il est parfois combiné à des ingrédients superflus, voire à éviter.



Douloureuse et invalidante, l’infection urinaire est une affection commune qui touche essentiellement les femmes. Chez certaines, elle survient de manière répétitive, impactant fortement santé et moral. À chaque apparition de symptômes, elles doivent se rendre soit chez le médecin, soit dans une pharmacie (lire encadré) pour une analyse d’urine confirmant l’infection. Quant au traitement classique, il est à base d’antibiotiques. Leur prescription est repensée depuis des années en raison de l’apparition de bactéries multirésistantes.

Pour éviter l’infection ou traiter les premiers symptômes, le D-mannose peut être intéressant. Ce sucre, déjà présent dans l’alimentation, empêcherait les bactéries de se fixer sur les cellules de la muqueuse des voies urinaires et de les infecter. Nous avons donc comparé dix préparations à base de D-mannose sous l’angle du coût et de la composition. Nous avons pris en compte trois critères dans l’appréciation: le prix par dose, la présence ou non d’additifs problématiques et le nombre d’additifs.

PRIX | Il varie entre 43 ct. et… 2 fr. 28 la dose. L’écart est considérable. L’ajout d’autres ingrédients (vitamine C et biotine chez Alpinamed et Avitale, zinc, niacine et sélénium chez Avitale, canneberge chez Arkopharma et Phytopharma, bruyère chez Arkopharma) le justifie-t-il? Aucune étude n’en démontre la plus-value. Pour le reste, on peine à comprendre la logique, car les poudres de D-mannose pur sont exemptes d’additifs mais coûtent plus cher que la moyenne. Une dose quotidienne de Femannose, marque de référence, revient à plus de 2 fr. Comme trois doses quotidiennes sont préconisées, le traitement coûte très cher.

INGRÉDIENTS | Antiagglomérants, arômes, colorants et édulcorants sont présents dans ces préparations. Avec six additifs chacun, Femannose et Avitale en contiennent le plus grand nombre. Quant au phosphate tricalcique, il est classé dans la catégorie à éviter par nos confrères de Que Choisir. Une forte absorption de phosphates constituerait un facteur de risque cardiovasculaire. Et il pourrait contenir des nanoparticules dont l’impact sur la santé est inconnu. Les trois produits qui en contiennent se positionnent logiquement en queue de classement.


Désolé, ce test n’est disponible en intégralité que pour les membres, qui soutiennent le travail de notre association. Certains tests sont envoyés 6 fois par an via la Lettre FRC gratuite (inscription ici).

Infection urinaire: les moyens de prévention sont multiples, l’interview de notre invité, Nuno Grilo, médecin au CHUV.

La pharmacie, un relais

Peut-on effectuer un test d’urine en pharmacie et se faire prescrire des antibiotiques? Oui dans certains cas, selon Christophe Berger, pharmacien et président de la Société vaudoise de pharmacie. «Nous prenons en charge les femmes entre 16 et 65 ans en bonne santé. Mais nous redirigeons vers un médecin les diabétiques ou les plus de 65 ans, les femmes enceintes, les hommes et les enfants. Nous effectuons des tests urinaires pour confirmer la clinique et poser ainsi un diagnostic. Certains d’entre nous prennent la responsabilité de prescrire des antibiotiques. Pour ce faire, nous créons un dossier et posons des questions au patient. La prestation, entre 20 et 30 francs, n’est pas remboursée par la LAMal.»

Coup de griffe

L’infection urinaire constitue un cas d’école. On estime qu’un tiers des femmes et un dixième des hommes en souffriront au moins une fois dans leur vie. Non traitée, elle peut entraîner des conséquences très graves. Si elle n’engage pas le pronostic vital à court terme, elle nécessite une prise en charge rapide. On ne patiente généralement pas un week-end avant de consulter.

Comment dès lors ne pas participer à la congestion des urgences? En consultant un pharmacien habilité à diagnostiquer et traiter ce genre de situation. Sauf qu’il y a un hic: l’assurance-maladie couvre les prestations des médecins, pas celles des pharmaciens. C’est une aberration de plus dans notre système de santé. Les personnes qui acceptent de mettre la main au porte-monnaie vont donc directement à la pharmacie où elles achètent du D-mannose, lequel n’est pas non plus remboursé. Les autres continuent d’alimenter la longue file d’attente des urgences, plusieurs fois par an pour certaines, mais à moindres frais!

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)