Article : Habitat

Teflon: un danger au fond de la poêle?

12.3.2019, Sandra Imsand / Les alternatives au Teflon existent, mais aucun revêtement n’est multifonction. Photo: shutterstock.com

Les revêtements antiadhésifs sont pointés du doigt. Une molécule sera interdite l’an prochain.



Cuire un oeuf ou saisir un steak dans une poêle en Teflon est-il nuisible à la santé? Récemment, plusieurs reportages et publications ont tiré la sonnette d’alarme. Un composé du Teflon en particulier, le PFOA ou acide perfluorooctanoïque, toxique pour l’homme, a été interdit outre- Atlantique. En Suisse, le règlement de l’Union européenne REACH en prohibera la vente et la fabrication dès juillet 2020.

Il faut plusieurs cuissons successives sous pression et à haute température pour fabriquer et durcir un revêtement antiadhésif en Teflon. Ce processus libère presque totalement le PFOA et lie fortement les autres composés dans le revêtement. Au final, c’est soulageant de le savoir, les tests n’ont plus mesuré de résidus de PFOA dans les poêles depuis plusieurs années. Cependant, il est recommandé de ne pas surchauffer l’ustensile à vide. A partir de 360°, le revêtement se dégrade et des vapeurs toxiques risquent de se former. Prudence en particulier avec une cuisinière à gaz ou à induction, qui montent rapidement en température.

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) autorise un autre composant pour la fabrication du Teflon, le GenX. Cette substance n’est pas bio-accumulative, le corps humain l’élimine donc, contrairement au PFOA. Toutefois, l’Agence de protection environnementale américaine est en train de réaliser de plus amples analyses. Si cette molécule est jugée moins toxique, les risques potentiels pour la santé ne peuvent être exclus.

Une sacrée batterie de cuisine

Dans le doute, quel revêtement choisir? Pour le mijotage, privilégiez la fonte, même si elle est chère, lourde à manipuler et longue à chauffer. Le cuivre conduit rapidement la chaleur mais son entretien est très délicat. La céramique est une alternative intéressante au Teflon, d’autant plus qu’elle représente moins d’énergie grise, mais les Français de Que Choisir ont démontré qu’elle ne tient pas le choc. Les appréciations globales des différents tests sont bien en deçà des modèles en Teflon. Reste l’aluminium, pas très antiadhésif, et l’inox, à condition de bien culotter le fond du récipient pour éviter que les aliments n’y attachent.

Que Choisir, toujours, vient de publier une dernière évaluation sur les poêles en Teflon, et a décerné sa palme à l’article le moins cher du panel. Le modèle Oumabärlig de Ikea à moins de 17 francs s’en sort plus qu’honorablement concernant la durabilité, les performances et la sécurité thermique. Autre bon choix, l’Ingenio Expertise de Tefal, à 56 fr. 35 le lot de deux.

Pas que dans la poêle

L’EFSA abaisse les apports tolérables pour deux contaminants: le sulfonate de perfluorooctane et l’acide perfluorooctanoïque. Le premier est interdit depuis 2010, le second le sera dès 2020, mais tous deux perdurent dans l’environnement où ils se dégradent très lentement.

Ces substances servent également à imprégner les textiles et le cuir, traiter les emballages alimentaires contre la graisse, dans des dispositifs médicaux et la mousse anti-incendie. La plus grande part est absorbée via l’eau et les aliments d’origine animale. D’après l’EFSA, l’exposition d’une partie importante de la population, notamment les enfants, dépasserait les nouvelles valeurs tolérables, il est donc urgent d’affiner les méthodes d’analyse pour mieux la protéger.

BP

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre