Enquête : Mâles

Sur le fil du rasoir électrique

25.2.2014, Lionel Cretegny / Photo: Aleksandr Markin/shutterstock.com

Nous avons sélectionné douze modèles. La majorité s’en sort bien, sauf un, qui ne supporte pas l’eau. Un comble pour un appareil utilisable sous la douche!



En moins d’un siècle, le rasoir électrique a élu domicile dans nombre de salles de bains. Pour convaincre ces messieurs de lâcher leur barbier d’abord, leurs lames manuelles ensuite, l’appareil a progressivement été doté de technologies toujours plus performantes: têtes rotatives, batteries rechargeables, étanchéité de l’appareil sous la douche, histoire d’influencer le cours de ce rituel quotidien.

Deux systèmes de coupe se partagent le marché: les appareils à têtes rotatives ou à grille flottante.
A priori, les hommes qui ont des poils souples et peu abondants opteront pour les premiers. Seul Philips propose cette configuration, des lames rondes qui tournent en cercle – ce qui a pour avantage d’offrir une plus grande surface efficace, donc un rasage plus rapide –, mais l’entretien et le remplacement des têtes sont plus onéreux. Le rasoir à grille, avec des couteaux qui vibrent horizontalement, conviendra mieux aux poils durs et denses. Nous avons donc sélectionné douze modèles – cinq équipés de têtes rotatives et sept d’une grille.

Comment s’en sortent ces concurrents dans leur parcours sur surface drue? Les vainqueurs de cette épreuve sont les Braun Série 7 et Série 5 5030, ainsi que le Philips Senso Touch 3D RQ1250. Tous trois se sont joués des difficultés du terrain: mentons, pommes d’Adam et mâchoires anguleuses des 56 volontaires se sont retrouvés glabres après le passage de l’appareil, indépendamment du système de coupe. En revanche, les rasoirs Braun Cooltec CT4-s et CruZer6 face ont laissé après leur passage quelques poils rebelles. Au bout du compte, toutefois, appareils chers et bon marché sont au coude-à-coude, alors que les différences de prix à l’achat vont d’une centaine de francs à près de 500 fr.

Pour juger leur facilité d’utilisation, le panel de test a examiné la tenue en main, la maniabilité, le changement des lames et l’entretien des rasoirs. Le laboratoire a noté la qualité de fabrication, qui repose sur plusieurs critères; primo, il a mesuré la capacité, la vitesse de charge et la durée de vie de la batterie. Deuzio… il a violenté les appareils pour tester leur solidité. Pour ce faire, les experts les ont lâchés d’une hauteur égale à celle d’un lavabo et dans différentes conditions d’humidité, répertoriant ensuite soigneusement les dégâts éventuels. Enfin, ils ont vérifié l’étanchéité de tous les modèles annonçant être utilisables sous la douche. Résultat: le Philips Senso Touch 3D RQ 1285CC a peur de se mouiller. Un défaut éliminatoire pour lequel nous l’avons sévèrement pénalisé.

Alors, manuel ou électrique?

Il est très difficile pour un homme de changer de méthode de rasage. D’autant plus que chacune a ses avantages et ses inconvénients. L’électrique est plus rapide, à condition de faire les bons gestes. Du point de vue financier, les deux systèmes s’avèrent onéreux car ils nécessitent l’achat régulier de consommables – lames pour l’un et têtes de rechange pour l’autre. Les stations de nettoyage fonctionnent elles aussi à l’aide de cartouches de détergent qu’il faut renouveler périodiquement.

Pour de vraies économies et pour consommer de manière durable, rien de tel que le rasoir droit, dit «coupe-chou». Son maniement nécessite un sacré tour de main pour ne pas se taillader la joue. Mais le rasage à l’ancienne, lorsqu’il est maîtrisé, c’est un art subtil. A vos lames, Messieurs!

Voir les résultats du test de 12 rasoirs électriques

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre