Article : Antibiorésistance

Stratégie nationale: ensemble contre les microbes résistants!

Bactéries résistantes dans l’assiette

20.11.2015, Barbara Pfenniger

Le Conseil fédéral vient d'accepter la StAR (pour Stratégie Antibiorésistance) le 18 novembre. Cette dernière tient compte de plusieurs revendications de la FRC, tout en restant encore trop timide. Pourtant ce sujet doit être empoigné avec force et détermination.



La Confédération donne la direction de sa stratégie contre les résistances aux antibiotiques StAR. Elle devance en cela largement l’Union européenne qui est toujours au stade de discussion, freinée par les enjeux financiers pour le secteur alimentaire au sens large. Dans le document suisse, les tendances sont donc globalement positives, il faut toutefois relever que les mots «transparence» et «traçabilité» de la chaîne alimentaire en sont absents. Etrange! Ce concept de maîtrise de la chaîne de production et de la responsabilisation des acteurs est pourtant une des clés du succès.

Plusieurs actions demandées par la FRC ont été retenues:

  • Faire des contrôles réguliers des denrées d’origine animale importées. Notre test FRC sur de la viande de volaille  avait en effet montré davantage de bactéries résistantes sur les produits importés.
  • Mieux coordonner la vaccination des animaux et améliorer la disponibilité de ces vaccins, en particulier des préparations bon marché.
  • Tenir davantage compte des aspects relevant de la santé animale dans les programmes visant à détenir les animaux conformément à leurs besoins.
  • Favoriser l’élevage d’animaux robustes, sains et adaptés à l’environnement et au climat suisse, une demande de longue date de la part des associations de consommateurs.
  • Définir clairement les médicaments critiques qui ne pourront plus être conservés sous forme de stock par les agriculteurs. Les critères limitant la prescription de ces antibiotiques, dont la fixation avait également été demandée par la FRC, doivent toutefois encore être définis. La demande de réserver ces antibiotiques aux être humains n’a, hélas, pas été retenue.
  • Offrir une consultation d’ordre préventif aux patients à risque (enfants en bas âge, personnes âgées, personnes immunodéficientes, agriculteurs, personnel hospitalier, etc.). Le financement de cette consultation n’est en revanche pas spécifié.
  • Etudier l’influence de la circulation transfrontalière des denrées alimentaires sur le développement des résistances, problème révélé grâce à notre test sur les volailles.
  • Publier dans toutes les langues nationales des informations officielles, informatives et compréhensibles à l’attention des agriculteurs, afin de ne pas prétériter les minorités linguistiques. La formation continue obligatoire pour les agriculteurs qui gèrent des stocks d’antibiotiques va, quant à elle, encore être étudiée, car la résistance des groupes concernés est vive.

La FRC et ses collègues alémaniques et tessinois de l’Alliance (SKS et ACSI) avaient également demandé de séparer l’activité de vente de celle de prescription des antibiotiques vétérinaires afin d’éviter des conflits d’intérêt. Cette proposition n’a pas été retenue. Elle a été remplacée par la réduction ou l’élimination des incitations et des publicités inappropriées. Cette mesure peut être très efficace si elle est bien réalisée… à suivre donc.

La stratégie commune peut commencer

Les nombreuses mesures de cette stratégie vont être réalisées par une grande coalition de quatre offices fédéraux (environnement, sécurité alimentaire et vétérinaire, santé publique, agriculture) avec les cantons et de nombreux spécialistes. La FRC et ses collègues de l’Alliance participeront à la mise en œuvre des mesures visant à réduire la propagation de l’antibiorésistance tout au long de la chaîne alimentaire. Nous veillerons à la mise en place de mesures acceptables par les consommateurs. Car certaines propositions, comme le recours au rayonnement ionisant pour désinfecter la viande (demandé par Migros dans sa prise de position), sont inacceptables. La FRC s’engage à soutenir des méthodes efficaces et plus appropriées.

En savoir plus: la stratégie StAR de la Confédération
En Europe: Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC)
Monde: Organisation mondiale de la santé (OMS)

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre