FRC Conseil : Médicament

Qui reprend les vieilles pilules?

Médicaments

4.10.2016, Les vieux médicaments sont des déchets spéciaux qui doivent être traités comme tels. racorn/shutterstock.com

«Ma pharmacie refuse de reprendre des médicaments usagers car ils peuvent être amenés à la déchetterie. Le personnel précise ne reprendre que ce qui a été acheté sur place. Estce légal?» Corinne G.

FRC | Contrairement à une idée répandue, aucune obligation n’existe au niveau national pour que les officines reprennent les médicaments, même si nombre d’entre elles le font de leur plein gré. Selon une recommandation de l’Office fédéral de l’environnement, les ménages privés rapportent les médicaments périmés dans un centre de collecte pour des raisons de sécurité et pour ne pas contaminer les déchets urbains.

Il peut s’agir d’un point de vente, du centre de collecte communal ou d’une entreprise d’élimination. Il y a quinze ans environ, les grossistes se chargeaient de récupérer les médicaments rapportés en pharmacie. Désormais, ils facturent ce service au poids. Ce changement peut expliquer une certaine mauvaise grâce des pharmaciens.

Les médicaments sont des déchets spéciaux, car ils contiennent des substances chimiques. De ce fait, ils ne doivent jamais être éliminés avec les ordures ménagères, ni jetés dans la nature, ni déversés dans l’évier ou les WC. S’ils contiennent de l’iode ou d’autres substances spéciales, ils sont éliminés séparément. Pour éviter la formation de dioxine, ils doivent être brûlés à une température aussi élevée que possible, raison pour laquelle les centrales d’incinération les injectent dans le four au moment où la chaleur est maximale.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre