Article : Automédication

Prudence avec le paracétamol !

3.2.2021, Yannis Papadaniel

Les patients préfèrent souvent cette substance aux anti-inflammatoires face au Covid-19. Ils ignorent parfois sa dangerosité en cas de surdosage.



nu sous le nom de paracétamol, est le principe actif que l’on trouve dans des médicaments courants: Dafalgan®, NeoCitran®, Pretuval® ou Tylenol®. La liste n’est pas exhaustive. Le compendium – catalogue détaillant les médicaments autorisés en Suisse – compte en effet 89 produits, ce qui représente la moitié des antalgiques disponibles. Quoi de plus courant que d’y recourir en cas de grippe, de fièvre ou de douleurs? Ils sont faciles à acheter, 47 références sur les 89 n’exigeant aucune ordonnance. Le Dafalgan®, tous dosages confondus, affiche un chiffre d’affaires de 45 millions de francs en 2019 (source: SASIS).

La dose quotidienne maximale pour un adulte est de 4 g

Les produits soumis à prescription médicale couplent le paracétamol à un autre principe actif (codéine, tramadol, etc.) ou en contiennent plus de 500 mg à l’unité. C’est le cas des cachets de 1 g disponibles depuis 2003. Pourtant, leur introduction sur le marché a fait grimper le nombre d’intoxications. Une étude de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich datant d’octobre 2020 par la professeure Andrea Burden le confirme. Le public est familier de ses vertus, mais les limites du traitement et les risques en cas d’excès sont bien moins connus. Un surdosage non soigné expose pourtant à un danger mortel.

Utile mais pas inoffensif

La dose standard est de 500 mg à 1 g toutes les quatre à six heures pour un adulte. L’absorption quotidienne ne doit pas excéder 4 g. Pour un enfant, tout dépend de son poids: 10 et 15 mg par kilo, toutes les quatre à six heures. La dose à ne pas dépasser est de 75 mg/kg sur un jour. Or les consultations auprès de la Fondation Tox Info Suisse, le service de consultation pour les questions sur les intoxications, augmentent depuis 2003. En 2019, 1366 appels liés au paracétamol ont été dénombrés.

Les intoxications se produisent souvent lors de mélange involontaire de médicaments à base de paracétamol, lorsque, par exemple, cachets et pastilles effervescentes pour grog sont prises en simultané. Ce n’est pas le seul cas de figure: l’équipe de l’EPFZ souligne que le paracétamol n’est pas toujours efficace face aux douleurs chroniques et/ou vives. Dans ces situations, un patient endolori peut recourir à une dose trop rapidement et en quantité inappropriée, ou dépasser de façon trop régulière le seuil maximum. Enfin, paracétamol et alcool ne font pas bon ménage. Les alcoolo- dépendants ou les personnes qui veulent se remettre d’une mauvaise gueule de bois feraient bien d’opter pour un autre type d’antalgique. En cas de doute, il s’agit d’interroger le médecin ou le pharmacien; ils sont là pour ça. Autre possibilité, contacter le 145, le numéro d’urgence de Tox Info Suisse.

Bien agir

L’intoxication se soigne, mais il ne faut pas traîner. Si elle est décelée dans l’heure qui suit l’ingestion, on administre du charbon. En tous les cas, l’antidote est l’acétylcystéine. Ce traitement empêche les lésions du foie (évitables en agissant huit heures après l’ingestion), mais ne les guérit pas.

Symptômes: Les différents stades de l’intoxication

  • Au bout de quelques heures, une personne en surdose peut ne rien ressentir ou juste un malaise général, avec parfois des troubles gastriques.
  • De 18 à 72 heures après l’ingestion, l’état peut s’améliorer subjectivement, mais l’analyse du sang montre des troubles hépatiques.
  • Après trois à quatre jours une défaillance du foie (hépatite) se manifeste, vomissements et douleurs s’intensifient, une jaunisse apparaît. Les reins peuvent être touchés.
  • A partir du quatrième jour, une lésion du foie (ou d’un autre organe) se révèle, nécessitant parfois une greffe pour éviter le décès.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre