Article : Nettoyage

Produits ménagers: comment poutzez-vous?

8.10.2019

Peut-on concilier efficacité, facilité, santé et écologie? Oui. Résultats du sondage de la FRC.



Près de 460 personnes ont fait part de leurs habitudes de nettoyage. Concoctées par la Commission Energie-Environnement de la FRC, les questions avaient pour but de pouvoir renseigner tout un chacun sur la meilleure manière de nettoyer, tout comme de prévoir des actions concrètes en lien avec cette thématique.

Nos sondés sont principalement des femmes, membres de la FRC, déjà sensibles à la santé et à l’environnement. Pratiquement aucun n’utilise plus de quatre produits, et la plupart ne nettoient que les zones considérées comme sales. En revanche, seuls 17% utilisent le trio de produits naturels recommandé. Une contradiction sachant que la plupart des répondants les estiment (à raison) inoffensifs – ce n’est pas le cas des produits classiques du commerce – et que 80% accordent une place prépondérante à la protection de la santé et de l’environnement dans le choix des articles.

Comment l’expliquer? Les 20% des personnes utilisant des produits classiques citent l’habitude, le prix, la difficulté à savoir quels produits écologiques choisir et finalement leur moindre efficacité. En outre, beaucoup préfèrent utiliser du produit plutôt que des chiffons et de l’eau, pour tout ou partie des surfaces. Les raisons en sont à nouveau l’habitude, mais aussi l’efficacité et la pénibilité du ménage, ainsi que le souci de désinfecter certaines surfaces.

Reste qu’entre 30 et 40% des répondants seraient prêts à changer leurs habitudes, soit en passant au trio de produits naturels, soit en optant pour le duo eau/chiffon partout où c’est possible. A l’inverse, s’il est un produit auquel les participants ne sont pas prêts à renoncer, c’est le produit WC. Le pouvoir désinfectant du vinaigre semble méconnu.

Enfin, la composition, très importante pour 68% des sondés. D’ailleurs, 80% estiment que l’étiquette devrait obligatoirement mentionner la biodégradabilité du produit, 76% la déclaration systématique de perturbateurs endocriniens reconnus et 67% la liste complète des ingrédients. Pourtant, très peu d’éléments sont obligatoires. Voilà qui permettra de soutenir les prochaines actions de la FRC à Berne ou auprès des fabricants.

Eau + chiffon!

Vous allez frémir: savez-vous qu’un chiffon et de l’eau suffisent à obtenir un intérieur net la plupart du temps? Il est aussi inutile de nettoyer toutes les surfaces à chaque fois. Pour les usages spécifiques, seuls deux-trois produits multiusages de composition simple et d’origine naturelle (vinaigre, savon noir, bicarbonate de soude) ou au moins labellisés sont utiles. A petite dose bien sûr!

Par sujet

Cuvette WC

Du vinaigre avec éventuellement un peu de bicarbonate (ou en gel) pour faire adhérer et récurer tout en détartrant et désinfectant.

Robinetterie

Pour détartrer, mettre le vinaigre dans un spray pour mieux le doser ou avec un peu de bicarbonate sur l’éponge pour mieux répartir le produit.

Graisse

Eau et savon noir, le dégraissant qui surpasse même les produits classiques en cuisine.

Bactéries

Du vinaigre pur ou dilué selon l’action antibactérienne recherchée et la sensibilité de la surface à l’acidité.

Le vinaigre

Le sondage a aussi permis à certains de tester l’usage du vinaigre un peu partout dans la maison. Morceaux choisis.

QUELLES PROPRIÉTÉS?

En plus de son effet désodorisant, c’est le meilleur détartrant du marché et son action antibactérienne est prouvée. L’eau de Javel ou le produit WC sont donc inutiles pour désinfecter. Le vinaigre possède aussi un relatif pouvoir dégraissant, mais le savon noir est beaucoup plus efficace dans ce domaine.

QUELLES PRÉCAUTIONS ET QUELS DANGERS?

Malgré son odeur aigre (que quelques gouttes d’huiles essentielles atténuent), il est sans risque pour la santé et ne pollue ni l’environnement ni l’air intérieur. Les vinaigres vendus sur le marché ont une faible teneur en acide acétique, ce qui les rend peu irritants (ils sont classés irritants pour les yeux et la peau à partir d’une concentration de 10%). Seule précaution: ne jamais mélanger vinaigre et eau de Javel, cela dégage un gaz très toxique.

PEUT-IL ÊTRE UTILISÉ SUR TOUTES LES SURFACES?

Etant fortement anticalcaire, il ne doit absolument pas être utilisé sur de la pierre naturelle comme le marbre qu’il attaquera. Les Français d’UFC-Que Choisir ont testé son effet sur une multitude d’autres matériaux (joints de silicone, caoutchouc, chrome, etc.), révélant qu’il peut altérer le cuivre, l’inox et les miroirs après un contact prolongé. Il est donc conseillé de rincer ces surfaces.

POURQUOI MÉLANGER VINAIGRE ET BICARBONATE?

Ce mélange est efficace uniquement s’il est utilisé sur le moment, car c’est la réaction (la mousse) qui va aider à désincruster le four, la baignoire, l’évier, et mieux répartir le produit. Le bicarbonate lui-même annule l’acidité du vinaigre, il faut donc en limiter la quantité pour conserver le pouvoir détartrant de l’acide acétique.

PEUT-ON UTILISER DU VINAIGRE D’ALCOOL ALIMENTAIRE?

Absolument, c’est même nettement moins cher (le litre coûte 70ct. en version budget)! Il pourrait simplement être moins concentré en acide acétique, puisque sa teneur tourne autour de 4 à 8% alors que les vinaigres de nettoyage de notre test (lire FRC Mieux choisir N° 117) affichaient 5 à 14%.

COMMENT L’UTILISER?

Pur ou dilué selon l’efficacité souhaitée et sa concentration, il peut être chauffé. Seule difficulté, le vinaigre pur est très liquide et s’évapore rapidement. D’où parfois l’utilisation de quantités importantes, voire la difficulté à nettoyer des endroits où le produit devrait reposer. Y ajouter un détergent pour le faire mousser a donc du sens, mais sa composition n’étant pas toujours écologique, autant utiliser du bicarbonate de soude. Pour les curieux, il est aussi possible de transformer facilement son vinaigre en gel (recette sur frc.ch/vinaigre-gel), très intéressant pour faire adhérer le produit sur les surfaces (WC, p. ex.).

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre