Principe du Cassis de Dijon: il faut également mettre au niveau européen les droits et les ressources financières!

26.2.2009

Les organisations de consommateurs acsi, FRC, kf et SKS ont présenté, lors d’une conférence de presse, leur position à l’égard du principe du Cassis de Dijon. A leur satisfaction, la commission du Conseil des Etats a insisté sur l’introduction unilatérale afin que les prix puissent baisser rapidement. De même, la commission a limité le risque de mettre sur le marché des denrées alimentaires peu sûres. Celles-ci devront être au bénéfice d’une autorisation délivrée par l’Office fédéral de la santé publique. Pour surveiller les nouveaux produits, l’exécution doit être renforcée; dans ce but les organisations de consommateurs demandent un regroupement des forces au niveau des autorités d’exécution. Quant aux organisations de consommateurs, elles seront davantage sollicitées dans leurs activités de conseil et d’information et demandent plus de moyens financiers. Il faut également mettre au niveau européen les droits des consommateurs et pas seulement les dispositions techniques. (suite)

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre