Consultations politiques : Vêtements

Plus de transparence sur les produits en fourrure

24.9.2012, A.C.

A l'avenir, les fourrures devront montrer patte blanche. L'espèce animale, le mode d'obtention - élevage ou chasse - ainsi que l'origine devront être affichés.



En raison des conditions d’élevage et de mise à mort parfois cruelles et brutales, la fourrure n’as pas bonne presse. Pour les amateurs souhaitant ne pas cautionner des méthodes d’élevage scandaleuses, il est difficile de s’informer sur les produits, puisqu’il n’existe aucune obligation en la matière.

Avec l’ordonnance sur la déclaration des fourrures et des produits de pelleterie, l’information des consommateurs sera grandement améliorée. La provenance, l’espèce animale et le mode de détention devront être indiqués. La FRC salue cette avancée.

Dans sa prise de position, elle a toutefois déploré que le projet ne soit pas plus précis sur certains points. Ainsi les indications “plus petite région géographique” ou “provenance inconnue” sont autorisées de même que «peau pouvant provenir d’une chasse par piégeage ou d’une chasse sans piégeage ou de toute forme d’élevage possible». La FRC regrette également que la réglementation ne s’applique pas aux vêtements et produits qui ne sont pas entièrement en fourrure. Les vestes, manteaux et couvre-chefs sont souvent ornés d’un col ou de bordures en fourrure, au sujet desquels les consommateurs resteront sans information.

La date d’entrée en vigueur de cette ordonnance n’est pas encore connue.

En savoir plus: Réponse complète à l’ordonnance sur la déclaration des fourrures  (en allemand)

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre