Article : Mieux décrypter

Pizza: tout ce qui est vert n’est pas pesto

Mieux décrypter les emballages

19.12.2018

Buitoni (Nestlé) fait préparer ses pizzas précuites en Allemagne. La composition de ce mets pourtant promu avec une jolie description en italien - la fina cotta in forno di pietra, prosciutto e pesto - s’en fait ressentir.



COMPOSITION | La traditionnelle mozzarella est remplacée par de l’Edam et le jambon de Parme par des jambons d’origine inconnue. Le pesto promis à hauteur de 2,8% dans le produit final se résume à un mélange de fines herbes et d’épinards. C’est tout aussi vert que le basilic mais moins cher. Et aucune trace de pignons ni de parmesan, des ingrédients plutôt coûteux. Le cœur du pesto, l’huile d’olive, est remplacé par une margarine végétale à base d’huile de palme, de noix de coco et de colza. Aucune tradition culinaire là-dedans malgré ce que l’emballage entend suggérer.

NUTRI-SCORE | Ce produit obtiendrait un C, car il contient moins de sucres cachés et de sel que certaines pizzas concurrentes. Néanmoins, Buitoni brouille les pistes en donnant sur la face avant du carton des informations nutritionnelles pour une portion décidée par lui seul: le fabricant considère qu’il faut cuire une pizza entière mais n’en manger que la moitié. Cette manière de mettre en avant les chiffres plutôt que de donner une unité aux 100 grammes comparable sert juste à camoufler la vérité.

BP

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre