Article : Animaux de compagnie

Assurances animaux: pas facile d’y voir clair!

10.6.2021, Stella Gumy

Conclure une assurance pour ses amis à fourrure, à plume ou à crin: une solution qui peut permettre d’anticiper de gros frais médicaux non prévus. Mais tout n’est pas si simple.



Première difficulté: identifier les acteurs du marché. Entre les assurances spécifiques (comme Epona ou Wau-Miau) et les assurances «classiques» qui se sont engouffrées dans la brèche (La Vaudoise, Helvetia, La Mobilière, etc.), pas facile de trouver les informations. Ensuite, les franchises, la couverture, les critères diffèrent fortement d’un produit à un autre. Enfin, les montants des primes: les prix s’échelonnent de moins de 5 fr. à près de 55 fr. par mois selon le type d’animal, sa race, son âge, etc.

Dans un domaine où les prestations diffèrent sensiblement d’une assurance à l’autre, une lecture attentive des conditions générales faisant foi s’impose. Enfin, en cas de doute, le recours à la Loi fédérale sur le contrat d’assurance (LCA) peut s’avérer utile.

La FRC a reçu cette dernière année de nombreuses réclamations pour Epona, concernant principalement des retards dans la prise en charge lors de déclarations des sinistres, dans les remboursements et dans tous les échanges en général. Interpellé, l’assureur promet de combler son retard dans le courant de l’été. N’hésitez pas à nous tenir au courant de l’évolution de la situation.

Tableau comparatif pour les chats en PDF

Tableau comparatif pour les chiens en PDF

 

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
28.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
29.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
30.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
01.11.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)