Consultations politiques : Agriculture

Ordonnances agricoles du printemps 2016

15.4.2016

La FRC rappelle l'attachement des consommateurs à une agriculture de qualité et de proximité.



Au printemps 2016, la FRC s’est prononcée sur le train d’ordonnances agricoles. Dans ce cadre, elle a d’abord rappelé que ces ordonnances ne doivent pas permettre la mise sur le marché de produits ne correspondant pas aux attentes des consommateurs.

Elle a plus spécifiquement pris position sur les ordonnances suivantes:

  • Ordonnance sur les AOP/IGP: La FRC salue l’extension des appellations d’origine aux produits de la sylviculture qui permettra la promotion des produits sylvicoles locaux. Elle estime par ailleurs que ces appellations pourraient être étendues.
  • Ordonnance sur les paiements directs: la FRC rejette les coupes budgétaires proposées dans le cadre de la modification de cette ordonnance. Elle craint que la baisse des moyens alloués à l’agriculture prétérite les consommateurs et porte atteinte à la pérennité de l’agriculture suisse. En effet, la baisse du soutien à l’agriculture n’est pas viable pour assurer le maintien du taux d’auto-approvisionnement actuel de 60%, et donc le respect de la volonté des consommateurs de disposer de produits de qualité et de proximité.
  • Ordonnance sur les importations agricoles: la FRC s’oppose à toute mesure facilitant l’importation d’huiles et de graisses végétales de moindre qualité telles que l’huile de palme.
  • Ordonnance sur l’agriculture biologique: l’adaptation de l’ordonnance visant à conserver l’équivalence avec les dispositions de l’UE, la FRC approuve globalement ces modifications, à l’exception de certains détails.
  • Ordonnance sur le Livre des aliments pour animaux (OLALA): La FRC demande que les additifs auxquels l’autorisation en Europe a été retirée ne soient pas laissés sur le marché suisse pendant une période qui est manifestement inutilement prolongée. En effet, l’utilisation de certains additifs, notamment les colorants, est contraire aux attentes des consommateurs et recèle un important potentiel de tromperie. Or, les consommateurs attendent une alimentation la plus naturelle possible des animaux quand ils achètent des produits suisses. Il est donc essentiel qu’ils puissent se fier aux denrées qu’ils achètent et que celles-ci correspondent à la qualité promise.

Train d’ordonnances 2016: réponse complète de la FRC

Ordonnance sur l’agriculture biologique: réponse complète de la FRC

Ordonnance sur le Livre des aliments pour animaux (OLALA): réponse complète de la FRC

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre