Article : Au quotidien

Nutrition: plutôt qu’un miracle, la variété

8.9.2020, Barbara Pfenniger

Certains aliments sont parés de mille vertus pour la santé. Quel crédit y accorder?



Manger du chocolat est-ce bon pour le moral et boire du café mauvais pour le coeur? Alimentation et santé vont de pair. Les croyances populaires donnent à certains aliments des vertus curatives ou de bien-être. La vérité, forcément, est plus nuancée. Pour en parler, la FRC a mené une campagne sur les réseaux sociaux, incitant les internautes à aiguiser leur sens critique.

Un vécu individuel, positif ou négatif, ou une étude unique ne suffisent pas à établir des recommandations valables pour toute la population. Des bases scientifiques solides s’obtiennent en mettant en commun les résultats de toutes les études d’observation et expérimentales, en évaluant leur qualité.

A l’image de fabricants de médicaments, certains industriels de l’agroalimentaire paient la réalisation d’études afin de démontrer l’intérêt de leurs produits pour la santé. C’est le cas d’exportateurs de boissons à base de canneberge ou d’un grand fabricant de chocolat. Le but? S’établir sur le marché pour y durer. Le résultat de ces recherches peut s’avérer exact, mais le fait de bénéficier d’un financement partial exige une confirmation par des études neutres.

En outre, «il est difficile de mesurer précisément l’alimentation d’un grand nombre de personnes pendant de longues périodes de vie, rappelle Bernard Burnand, médecin de santé publique. Pour cette raison, les preuves issues de ces études sont souvent considérées comme de qualité modérée.» Cela étant, pour rester en bonne santé, manger varié, peu transformé et de préférence d’origine végétale est une bonne base!

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre