Article : Jardinage

Nettoyage de printemps

Glyphosate

4.5.2015, Laurence Julliard / Le principal danger, avec le jardinier amateur, c'est l'erreur de dosage. Shutterstock

Les produits vendus en jardinerie ne sont pas innocents. Bons gestes et conseils.



La nature reprend des couleurs, et le jardinier amateur retrousse ses manches. Jardins et balcons subissent, eux, les assauts d’une kyrielle de phytosanitaires: fertilisants, insecticides, désherbants, fongicides, tout en un. Aucun n’est anodin, les notices de précaution et les pictogrammes chimiques sur les emballages en attestent (piqûre de rappel sur le site infochim ou via l’application).

Impact sur l’environnement, sur la faune et, l’actualité nous l’apprend, sur la santé humaine. Le glyphosate, la molécule active qui entre dans la composition d’herbicides comme le Roundup, vient en effet d’être classé dans les cancérogènes probables. Difficile de sortir de l’ornière… Nos confrères de 60 millions de consommateurs se sont pliés à une lecture d’étiquette. Nous en avons tiré quelques conseils d’achat.

Encore trop d’accidents

Ce n’est pas parce qu’un produit est en vente qu’on peut l’utiliser à tour de bras. Il doit à la fois convenir à la plante et être une réponse adaptée à la maladie ou au ravageur. Posez le bon diagnostic et faites-vous conseiller. Inutile de vous ruer sur le premier produit polyvalent venu en pensant faire une bonne affaire. Malgré une allégation générique, son champ d’action reste limité. Les produits prêts à l’emploi conviennent aux petites surfaces et vous évitent les règles de trois. Pour les grands espaces, préférez ceux à diluer, qui ont comme autre avantage de se conserver plus longtemps. En revanche, tenez-vous strictement au dosage indiqué, même si la dilution vous paraît infime. L’efficacité du produit ne sera pas deux fois meilleure en doublant la dose.

Si vous avez tendance à avoir la main lourde, intégrez les bouchons doseurs parmi vos critères d’achat. Et lorsque la notice précise de porter des protections durant l’utilisation, ce n’est pas pour faire joli! Le Bureau de prévention des accidents relève qu’encore trop d’accidents sont dus au manque d’habitude ou à un équipement inapproprié. Privilégiez les bouchons de sécurité et tenez les produits de jardinage hors de portée des enfants. Enfin, souvenez-vous que même les compositions bio doivent être manipulées avec précaution car elles peuvent être irritantes.

Si vous êtes adepte du naturel, internet regorge de recettes maison ou de trucs de grand-mère. Préparez votre purin d’ortie (insecticide), tirez profit de l’eau de cuisson encore bouillante des patates (désherbant) ou des cendres des flambées hivernales (anti-limaces). Intéressez-vous aussi aux bons voisinages entre plantes: il est toujours plus simple de prévenir que de guérir!

Articles sur le même sujet

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
28.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
29.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
30.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
01.11.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)