S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

Article : Réservation en ligne

Ma cabane au Canada, mon loft à Paris grâce à Airbnb et Housetrip

5.6.2012, Nicolas Berlie / Photo Shutterstock / Deklofenak

La location de logements de vacances entre particuliers a le vent en poupe sur le web. Tour d’horizon.



Il y a un avant et un après-Airbnb. Avant, quand on cherchait un logement de vacances, il fallait éplucher les petites annonces, contacter le propriétaire, s’arranger avec lui et… croiser les doigts. Car les arnaques et autres mauvaises surprises sont légion. Or, en 2008, le site américain Airbnb a changé la donne. Avec une idée simple: jouer les intermédiaires entre locataires et propriétaires. Ces derniers mettent en ligne leur offre, photos à l’appui. Les voyageurs font leur choix et peuvent, en quelques clics, réserver une chambre à Zurich, à Paris ou à Boise, dans l’Idaho. Comment choisir? En se basant sur les commentaires laissés par les hôtes précédents. Sécurité supplémentaire: si le locataire paie son logement dès la réservation, Airbnb ne verse l’argent au propriétaire que 24 heures après son arrivée, le temps de récolter les éventuelles plaintes.

Faites votre choix

Pratique, plus sûr que les petites annonces et moins cher que l’hôtel, notamment pour une famille, Airbnb a fait un carton, qui a bien sûr suscité la concurrence. Mais qui choisir si vous êtes tenté par ce modèle?

AIRBNB.COM

Parti le premier, il propose l’offre la plus étoffée, la plus «mondialisée», de Fairbanks, en Alaska, à Ushuaïa, en Terre de Feu. C’est aussi le seul à avoir des applications iPhone et Android, qui permettent de trouver un toit au pied levé grâce à la géolocalisation. A noter qu’Airbnb met le paquet sur les réseaux sociaux, incitant ses membres à «s’identifier» via leur compte Facebook. Une façon d’être en phase avec sa clientèle cible, les 20-30 ans, mais aussi d’aider les propriétaires à faire leur choix: cela peut se comprendre, puisqu’ils vont partager un logement, mais ce «concours de popularité» peut être vu comme une intrusion désagréable dans la vie privée.
www.airbnb.com

WIMDU.COM ET 9FLATS.COM

Les deux sites allemands ont littéralement copié le modèle et le site d’Airbnb. Celui-ci a d’ailleurs crié à l’imposture face à ces «clones». En effet, ces derniers n’ont guère de plus-value… Mais il peut valoir la peine de comparer pour une destination donnée, notamment en Europe.
www.wimdu.fr, www.9flats.com

HOUSETRIP.COM

Le site, basé à Lausanne, a un positionnement différent, ciblant une clientèle plus âgée (40 ans et plus). Alors que les chambres forment le gros de l’offre d’Airbnb, Housetrip mise sur les propriétés entières – appartements, maisons. Pas de Facebook ici, il est même possible, dans 50% des cas, de réserver instantanément, sans passer par l’étape de la validation par le propriétaire. Housetrip est bien implanté en Europe, particulièrement en France. A noter encore qu’il retient le paiement 48 heures.
www.housetrip.com

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)