S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

Article : Elevage bio

Lucette, ou le destin d’une poule de première classe

Oeufs et lapins de Pâques

26.3.2013, Sophie Pieren / Photo: Sébastien Féval

Un œuf suisse sur cinq est bio. Le label garantit des conditions d’élevage optimales. Mais à quoi ressemble la vie d’une poule pondeuse? Reportage.



L’œuf de Pâques dévale la colline qui surplombe le village. Au milieu de sa course, il heurte une pierre et vole en éclats. Riant de bon cœur, une fillette se précipite et ramasse les morceaux de coquille multicolores…

Cet œuf, c’est Lucette qui l’a pondu. Depuis huit mois, cette poule vit dans l’exploitation bio de Jean-Marc Pittet à Villarlod (FR). Elle y partage, avec 2000 congénères, un espace de 600 m2 (soit deux fois moins dense que dans un élevage traditionnel). Toutes sont là pour la même mission: produire des œufs qui seront vendus dans les supermarchés.

Lucette a de la chance: ses éleveurs sont tenus de la traiter avec soin s’ils veulent que ses œufs soient certifiés bio. Depuis sa naissance, elle bénéficie de ce qui se fait de mieux en Suisse pour une poule. Notamment en termes de nourriture: elle ne mange que des céréales bio, principalement du maïs et du soja non OGM, savamment enrichies en acides aminés et en calcium. C’est chez un éleveur lucernois spécialisé dans la production de poussins bio que Lucette a vu le jour, au printemps 2012. Au lendemain de l’éclosion de son œuf, elle a quitté ce couvoir pour une poussinière bio dans le canton de Soleure. Elle y a passé son enfance, avant de rejoindre Villarlod.

Epanouissement garanti

Mais, ce matin, Lucette a d’autres préoccupations que de songer au passé. Perchée au sommet de sa volière, elle se sent d’humeur joyeuse. Dès que les portes du jardin d’hiver s’ouvriront, vers 7 h, elle ira faire un petit tour à l’air libre. Ce qui la réjouit le plus, c’est le bain de sable… elle adore s’y rouler pour lisser son plumage. A cause de la neige, elle ne pourra pas se balader dans le pré d’un hectare. Mais la volière et le jardin d’hiver lui suffisent pour s’ébattre. Et tout a été pensé pour répondre à ses besoins: elle peut grimper sur des perchoirs, gratter le sol, partir en quête de grains cachés sous la paille. Même faire la cour à l’un des coqs, juste pour le plaisir…

«Nous tenons à ce que nos poules soient épanouies. C’est important pour leur bien-être, mais aussi pour leur productivité», explique Jean-Marc Pittet. Lucette est tout de même là pour pondre! Comme ses camarades, elle est arrivée dans l’exploitation à 18 semaines, âge de sa maturité sexuelle. Elle a eu à peine une semaine pour s’habituer aux lieux avant que son cycle de ponte ne démarre. Depuis, elle produit un œuf par jour. Lorsque l’aube pointe, elle part en quête d’un endroit sûr et sombre. Les nids, placés en hauteur et à l’abri de la lumière, offrent une cachette parfaite, qu’elle a adoptée.

La seule différence avec la nature, c’est qu’elle n’a pas le temps de couver: son œuf tombe sur un tapis roulant, qui l’emporte immédiatement. Dans la matinée, Jean-Marc Pittet récupère les quelque 1800 œufs un à un… les contrôle, les nettoie, les passe dans l’imprimante qui leur appose une date et un code, puis les dépose dans un local tempéré. Ils sont ensuite récupérés par un grossiste, qui les livre dans les supermarchés.

La vie de Lucette prendra fin cet été. Après une année, sa productivité commence à baisser. Jean-Marc Pittet profitera donc du calme des vacances pour se séparer des poulettes et nettoyer les halles. Avec un peu de chance, Lucette ira finir ses jours en toute quiétude chez un privé. Sinon, l’association GalloCircle se chargera de son abattage et de la transformer en viande.

 

Bio ou pas, comparatif des poules pondeuses

Fraîcheur et provenance: comprendre l’étiquetage des œufs

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)