S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

Test : Sports d’hiver

Location de skis: en plaine ou en station?

7.11.2017, Aude Haenni

Vaut-il mieux louer ses lattes en plaine ou en station, telle est la question. Pointage.



Invitation à passer une semaine de neige avec des amis, manque de place de stockage, certitude d’avoir un matériel en état, envie de tester les nouveautés: les raisons pour privilégier la location sont nombreuses, selon François Cruchon, directeur de l’enseigne François Sports, spécialisée dans le domaine. Celle du budget en fait aussi partie. «Certains se contentent de skis à 120 francs, alors que d’autres préféreront mettre 250 francs ou privilégier des neufs. C’est comme comparer des voitures: tout dépend de ce que l’on recherche.» Nos enquêteurs mystères, eux, se sont mis dans la peau de skieurs adultes moyens afin de connaître les prix de location, à la semaine et à la saison. Ils annonçaient avoir leurs propres chaussures et devaient en outre demander le prix d’un service pour leur conjoint qui avait déjà un équipement complet. Vingt magasins de sport, représentatifs tant des petits indépendants en plaine et en station que des grandes surfaces, ont été mis sur la sellette.

Ce sont ces dernières qui offrent les tarifs les plus avantageux sur une location à la semaine – autour de 100 francs – alors qu’en montagne, on se procure des skis à 150 francs, voire 200. Tous ont assuré ne pas majorer les prix durant les vacances scolaires. Si les résultats à la saison sont plus contrastés, c’est malgré tout à Verbier (VS), Villars et Leysin (VD) que l’on paie le prix fort. Une dépense à faire pour ne pas transbahuter son équipement?

Plus rentable à la saison

A moins d’être sûr de ne skier que durant une petite semaine, l’option à la saison reste la plus rentable. A ce jeu, RS Equipement et Lolipop effectuent un décompte automatique et facturent à la saison si celle-ci s’avère moins chère que le nombre de jours choisis. Bien vu! En revanche, choisir un forfait saison ne signifie pas que le service intermédiaire est compris. Seul un quart des commerces du panel, dont quatre en station, affûtent les carres, poncent, fartent ou polissent la semelle gratuitement.

Dernier point à vérifier: que les bâtons soient bien inclus. Cela tombe sous le sens, mais une minorité a souligné qu’elle demandait de 5 à 10 francs pour la semaine et de 10 à 20 francs pour la saison. Cet aspect est à prendre en compte.

Pour la restitution du matériel, l’option à la saison coïncide avec Pâques ou fin avril, voire à la fermeture des pistes. L’indication figure souvent sur le ticket de caisse. Pour une location à la semaine, les skis doivent être rapportés le jour suivant (prise le vendredi, retour le samedi, par ex.) entre 10 heures et midi. Et une heure de plus au compteur risque fort d’être facturée comme un jour supplémentaire.

Cet article est paru dans le magazine FRC Mieux choisir sous le titre «Skis: là-haut sur la montagne, l’étaient des prix élevés»

Conseils: Flairez les rabais

Certaines enseignes offrent des réductions de 10 à 20% en ligne. N’hésitez donc pas à jeter un oeil sur internet avant de louer vos skis tout schuss en magasin! Les grandes surfaces, elles, proposent des actions ponctuelles pour les détenteurs de cartes diverses et variées. Entre autres: 10% sur la location à la saison chez SportXX avec Famigros, 20% chez Athleticum avec la carte MyOne, 20% sur les services auprès de Locaski avec la Cumulus, 50% sur le grand service pour les membres du Club Ochsner Sport.

Notre tableau comparatif

ENSEIGNEPRIX À LA SEMAINEPRIX À LA SAISONSERVICE INTERMÉDIAIRE
OFFERT
GRANDES
SURFACES
Athleticum, Bussigny (VD)105.-199.–
Locaski, Carouge (GE)de 70.– à 135.– (+ bâtons)de 149.– à 299.– (+ bâtons)
Ochsner Sport, Collombey (VS)de 85.– à 118.–169.– à 259.–
SportXX, Crissier (VD)de 75.– à 132.– (+ bâtons)de 245.– à 299.– (+ bâtons)
INDÉPENDANTS
EN PLAINE
Aubert Sport, Lausanne (VD)120.–de 250.– à 350.–
Aubert Sport, Lausanne (VD)120.–de 250.– à 350.–
Bächli Bergsport, Lausanne (VD)180.–prestation non fournieprestation non fournie
François Sports, Bremblens (VD)120.–de 120 à 200.–rabais 50%
Lolipop, Courtételle (JU)de 90.– à 125.–de 190.– à 290.–✔ (une fois)
Profil Sport, Fribourg (FR)80.– (+ bâtons)250.– (+ bâtons)
Moret Sports, Martigny (VS)100.–de 200.– à 300.–
Pro Shop, La Chaux-de-Fonds (NE)de 120.– à 150.–de 320.– à 350.– (+ bâtons)
Univers Sports, Genève (GE)de 150.– à 250.–de 220.– à 450.–
INDÉPENDANTS
EN STATION
Hefti Sports, Leysin (VD)153.–de 400.– à 500.–
Le Coucou, Les Rasses (VD)150.–309.–
Luthy Sport, Charmey (FR)160.– (10 jours)de 160.– à 200.–
OnThe Mountain, Haute-Nendaz (VS)190.–de 250.– à 425.–✔ (sous conditions)
RS Equipement, Morgins (VS)123.–189.–✔ (une fois)
Silver Sport, Rougemont (VD)115.–250.–
Xtreme Sports, Verbier (VS)de 166.– à 224.–de 350.– à 600.–✔ (4 à 5)
Sport’s House, Villars (VD)152.–de 350.– à 460.–

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)