Consultations politiques : Produits carnés

Des nouvelles directives pour une meilleure qualité de la viande

30.8.2012

Les consommateurs ont été ébranlés par l'introduction du Cassis de Dijon. Les nouvelles directives de l'Union Professionnelle Suisse de la Viande veulent restaurer la confiance. La FRC salue l'effort, mais demande des améliorations.



Depuis la suppression des descriptions de produits dans le Manuel suisse des denrées alimentaires, on ne dispose plus en Suisse de descriptions claires et obligatoires pour la viande et les produits carnés. Comme le principe du Cassis de Dijon permet de baisser la qualité de certaines aliments, les consommateurs ne sont plus certains de trouver les mêmes produits qu’auparavant. Pour préserver cette qualité, un groupe d’experts a élaboré des directives détaillées sous l’égide de l’Union Professionnelle Suisse de la Viande.

La FRC salue plusieurs points positifs dans ce document, notamment l’obligation d’indiquer si une viande est reconstituée, ainsi que la limitation d’ajout d’eau dans le jambon. C’est en effet suite à une décision Cassis de Dijon que les consommateurs suisses ne peuvent pas identifier un jambon contenant plus d’eau ajoutée.

En outre, la FRC a demandé que les points suivants soient améliorés en faveur des consommateurs: un datage clair, adapté à chaque produit, une indication visible et compréhensible de la présence de saumure injectée dans la viande assaisonnée, ainsi que la renonciation aux colorants dans les produits carnés.

Réponse complète à la consultation

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre