Enquête : Litière

Les chats achèteraient…

5.11.2013, Anne Onidi / Photo: dien/shutterstock.com

Sur les sept produits qu’ils ont testés, nos minettes et minets en ont plébiscité deux: l’un constitué de sable d’argile, l’autre, de copeaux de bois.



Quel animal de compagnie jouit de la plus grande popularité en Suisse? Vous donnez votre langue au chat? Avec une présence massive dans un foyer helvétique sur quatre, c’est justement lui le plus prisé, loin devant le chien. Quelque 1,4 million de ces petites boules de poils peuplent ainsi notre belle patrie, générant au passage chaque année 295 millions de dépenses en nourriture, frais de vétérinaire, accessoires et… litière, selon le site hausinfo.ch. Le sable à chat, ainsi le nomme-t-on, coûte, quant à lui, en moyenne 135 francs par an aux maîtres des matous.

Croquettes pour chat: la gamelle qui rend malade

Article connexe

Croquettes pour chat: la gamelle qui rend malade

Appelons un chat un chat: c’est la pagaille dans les rayons litières des grandes surfaces! En argile, en billes de bois ou de silice, les variétés foisonnent – nous en avons dénombré une quarantaine –, laissant le client perplexe. Au-delà du matériau, ce sont les propriétés d’absorption qui font réellement la différence. Nous avons donc sélectionné sept litières que nous avons confiées à un laboratoire d’analyses, à des experts ainsi qu’à un panel de mistigris. On prête aux chats un goût prononcé pour le confort et le luxe… ils confirment cet a priori en reléguant les trois marques les plus économiques en queue de classement. Mais ils n’ont pas non plus poussé le snobisme jusqu’à refuser une seule des litières que nous leur avons soumises.

Interdites de compost

Catsan naturelle plus et Miau! de Denner se revendiquent biodégradables, respectivement compostables. Peut-on dès lors les inclure dans les biodéchets du ménage, tels les épluchures et les restes de cuisine? Non, répond le Réseau Biodéchets neuchâtelois. Tout comme la vaisselle jetable ou les langes biodégradables, les litières usagées doivent impérativement terminer leur vie… à la poubelle, comme la majorité des ordures domestiques. Ce qui représente au minimum 5 sacs-poubelle de 35 litres par an, avec les frais supplémentaires dans les cantons où la taxe au sac a cours. Les litières végétales pour lapins, hamsters, gerbilles, etc., sont en revanche les bienvenues dans les composts. Mais ça, c’est une autre histoire…

Voir le résultat des tests de 7 litières

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre