S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

Test : Condiment

Quel est le meilleur bouillon industriel?

16.3.2021, Lionel Cretegny et Barbara Pfenniger / Lausanne, le 23 Février 2021. Test FRC de Bouillons de Légumes disponibles sur le marché. Photos: Jean-Luc Barmaverain

Les étiquettes de près de 80 cubes, pâtes et poudres ont été décortiquées. Le bilan est sombre.



Avec du bouillon, on sauve tous les plats! affirmait un cuisinier de l’armée. En tous les cas, on ignore souvent ce que contient ce produit censé faire des miracles. Qu’il soit de poule, de boeuf, de veau ou de légumes, on le trouve sous forme de poudre, de cube ou de pâte. Knorr et Maggi sont en tête des références, suivent les marques de distributeurs.

A la lecture de leur composition, ils sont pourtant tous logés à la même enseigne. Le sel en est l’ingrédient principal. S’agissant de bouillon, admettons. Mais la suite a de quoi décontenancer. Dans la majorité, on trouve du sucre, de la maltodextrine et des exhausteurs de goût (glutamate, extrait de levure, etc.). En outre, viande ou légumes vantés sur l’étiquette figurent en queue de peloton. Vu la part de viande dans ces produits, pas plus de 5%, mieux vaut se tourner vers l’option végétale, plus prometteuse.

La FRC a fait les gros yeux aux cubes. Ils doivent en effet leur forme à la graisse de palme qui agglomère la poudre. De notre avis, il existe suffisamment de variantes plus recommandables pour qu’un tel produit n’entre pas dans la cuisine. Les poudres partent d’un meilleur pied.

PRÉPARATION SALÉE-SUCRÉE | Le sel est l’ingrédient principal, jusqu’à plus de 50%. Certaines préparations coûtent 1 fr. 15 par litre. Si ce volume contient 1 g de sel à 1 ct., même en comptant large, c’est chèrement payé. De plus, peu de bouillons proposent des poudres avec du sel iodé, pourtant essentiel à la santé dans un pays comme la Suisse. Vient ensuite le sucre, soit environ 25% du contenu. Disons-le tout net: c’est cette donnée qui fait déborder le vase… Les produits qui en sont exempts, comme le Naturaplan ou le Morga, sont à privilégier.

TEXTURE | La maltodextrine est un agent d’enrobage ou de remplissage. Elle donne du corps à la préparation et remplit le contenant. Son atout, léger, est d’empêcher que le bouillon ne se transforme en un bloc dur. Le cas d’espèce n’a rien de bien rédhibitoire, un ustensile et un peu d’huile de coude suffisent à rendre le produit aussi friable qu’au premier jour et se dose à nouveau aisément. La présence de maltodextrine pénalise donc, elle aussi, la note finale. Il est bien dommage que des produits bio comme le Naturaplan et le Morga en contiennent. L’Alnatura leur passe devant avec ses 20% de légumes.

GOÛT | Les industriels ajoutent des exhausteurs de saveur aux aliments transformés pour compenser la perte de goût due à la fabrication. Leur saveur dite «umami» signale au cerveau que l’on est en train de mastiquer un aliment riche en protéines et expliquerait notre penchant pour ce type d’additif. On peut trouver de l’acide glutamique, un acide aminé naturel présent dans les oeufs, le poisson, le fromage affiné, le soja, la levure et les tomates séchées. Ou alors un sel produit industriellement (E 620 à E 625), le glutamate monosodique (E 621) étant le plus fréquent. Utiliser ces extraits très raffinés permet d’ajouter du glutamate sans avoir à indiquer de code E sur l’emballage. Tout comme les arômes ajoutés, ils servent à camoufler une qualité médiocre – ou à nous inciter à racheter le produit et à en manger plus que nécessaire.

En clair, ce n’est pas dans le large assortiment des condiments que l’on trouvera un choix qui mérite l’intérêt. Reste le côté pratique et sur ce point, mieux vaut se tourner vers un produit bio, aux légumes sans maltodextrine ni sucre.

Désolé, ce contenu est réservé aux membres de la FRC.

Cet article est paru dans le magazine FRC Mieux choisir sous le titre «Le bouillon prend la tasse».

Recette maison

Cette préparation remplace un produit du commerce et contient nettement plus de légumes, du sel iodé et pas de sucre ajouté.

Ingrédients
450 -500 g légumes crus (poireau, fenouil, carotte, céleri-rave)
1 poignée tomates séchées (env. 25 g)
1-2 gousses d’ail
1-2 bouquets de persil lavés, bien séchés
125 g sel iodé

Méthode
Couper les légumes en morceaux, mixer le tout finement.
Remplir des bocaux bien propres et garder au frigo jusqu’à six mois.
Astuce antigaspi: en guise de légumes, même des restes ou des troncs (chou-fleur) font l’affaire.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)