Article : Antibiorésistance

La stratégie de lutte contre les antibiotiques se met en place

Bactéries résistantes dans l’assiette

27.5.2016, Barbara Pfenniger / Discuter de la santé des cochons, et limiter l'usage de médicaments - shutterstock.com

Lors du premier rendez-vous concret de la StAR (Stratégie nationale contre les résistances aux antibiotiques), la FRC a mis l’accent sur la communication. A la fois pour informer les consommateurs et pour les écouter, notamment dans leur demande de viande sans germes résistants. La discussion entre les producteurs, elle, a démontré que l’échange régulier d’expériences réussies leur permettait de limiter le recours aux antibiotiques.



La FRC salue ainsi les mesures concrètes qui se multiplient dans le cadre de la StaR.

  • Des cercles de compétence permettent aux éleveurs, par exemple de porcs, d’avoir accès aux dernières connaissances théoriques et de partager avec leurs collègues les meilleurs moyens de mise en pratique.
  • Un groupe travaille sur l’amélioration de la santé des veaux. En leur distribuant suffisamment de colostrum, en améliorant les conditions d’élevage et en raccourcissant le transport, il serait possible d’augmenter leur résistance aux maladies et de diminuer le traitement par médicaments.
  • Autre exemple de problème récurrent souvent soigné avec des antibiotiques: l’infection des pis des vaches. Là aussi, des groupes thématiques se développent. Il s’agit de mettre en réseau des vétérinaires sur le thème de la santé mammaire des bovidés. Elément très positif: la participation est gratuite et devrait donc les encourager à participer.
  • Enfin, l’institut de recherche FiBL propose des pistes pour préserver la santé animale applicables également par les éleveurs dont l’exploitation n’est pas certifiée bio.

Du côté de l’Union européenne

Le Conseil de l’Union européenne vient de publier ses prochaines étapes dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens. Il invite les Etats membres à mettre en place un plan d’action national d’ici à la mi-2017. La Suisse a donc quelques mois d’avance, alors que d’autres mettent encore les pieds au mur. Les collègues européens de la FRC, eux aussi défenseurs des consommateurs, agissent donc dans leurs pays et au niveau de l’Union européenne afin que les choses s’améliorent partout, rapidement.

Le processus est mis en route mais le chemin sera long. Le sujet des antibiorésistances représente un danger sournois qui doit être combattu vigoureusement.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre