S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

Test : Bien-être

La bouillotte, une alliée chaleureuse

25.11.2021, Lionel Cretegny

Avec son image désuète, la bouillotte de grand-maman est oubliée dans un placard. Erreur, elle se doit d’avoir sa place dans tout foyer. Nous nous sommes assurés que les modèles courants en grande surface sont adéquats, sans fuites et durables.



Concrètement, nous avons vérifié que la température d’utilisation était correctement indiquée. Un vague «no boiling water» (pas d’eau bouillante) n’est clairement pas suffisant. Les bouillottes vendues sans housse ont été pénalisée au classement final. Ensuite, nous avons fait mesurer la température en continu durant une heure afin de voir comment la bouillotte se comporte. Elle doit arriver rapidement à une température correcte et la maintenir le plus longtemps possible.

Puis, place au bourreau: les bouillottes remplies ont été écrasées et martelées, pour mesurer l’étanchéité du bouchon. Elles ont ensuite été poinçonnées et écartelées pour tester leur solidité avant d’être mises dans un four pour simuler un vieillissement. Enfin, la facilité de remplissage et le risque de brûlures ont été évalués.

En ce qui concerne le bouchon, aucun n’a fui. Aucune bouillotte n’a présenté de problèmes ni de risques lors de son remplissage avec de l’eau très chaude. Le modèle Lavatelli s’en sort moins bien. Sa forme, très longue, y est pour quelque chose. C’est aussi la plus fragile de notre sélection. Mais sa forme et sa versatilité sont séduisantes. La Hugo Frosch est mieux classée, très performante et agréable. En revanche, elle n’est pas très résistante. Enfin, la bouillotte de Manor domine le classement, dommage que sa housse perde des poils!

Le tableau complet

Désolé, certains tests sont envoyés via la Lettre FRC gratuite, mais ils ne sont ensuite disponibles que pour les membres, qui soutiennent le travail de notre association.

La bonne utilisation d’une bouillotte

Une bouillotte s’utilise emballée dans une housse, afin d’éviter les brûlures et de diffuser lentement la chaleur. En laboratoire, celles vendues sans cet accessoire ont été emballées dans un linge. Une habitude à adopter chez soi également. La température idéale est de 40 °C à 45 °C pour soulager les douleurs. Pour ceci, l’eau devra être à 70 °C et la bouillotte remplie à 60 % environ. Elle provoque alors une dilatation des vaisseaux et une augmentation du flux sanguin dans la zone exposée. Elle est particulièrement indiquée pour soulager les torticolis, les lumbagos, les tensions, ainsi que les douleurs causées par l’arthrose. Dans les cas de maux de ventre, la chaleur a un effet antispasmodique. Pour les douleurs menstruelles, elle aura un effet anti-inflammatoire. Par contre, pas de bouillotte en cas de blessure et d’infection, sur les rougeurs, les gonflements, les maladies de la peau et en cas d’insuffisance veineuse. La chaleur diminue le retour sanguin vers le cœur et augmente le risque de caillot. Et si la zone est enflée, mieux vaut appliquer du froid…

Attention aux brûlures!

Le remplissage est le moment le plus crucial, car c’est à ce moment que l’eau est la plus chaude, selon Nicolas Kessler, porte-parole du Bureau de prévention des accidents. Il faut faire attention au reflux et ne pas se brûler. «La température se choisit avec bon sens. Elle dépend du ressenti, mais aussi de l’âge de l’utilisateur. Un enfant a une peau plus sensible et risque être brûlé plus facilement.»

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)