Consultations politiques : Révision

Sécurité des jouets: il ne faut pas jouer avec le feu

5.3.2012

La FRC, avec ses partenaires de l’Alliance des consommateurs (SKS et acsi), a répondu à l’audition relative à la révision de l’ordonnance sur les jouets. Egalement au menu, les cosmétiques.



La FRC approuve l’adaptation du droit suisse aux exigences européennes en matière de sécurité des jouets. De trop nombreux scandales ont montré que ces derniers ne remplissent pas les standards de sécurité attendus d’objets en contact réguliers et parfois intensifs avec nos petites têtes blondes ou brunes.

La FRC a notamment demandé que les exigences en matière de substances chimiques et de métaux lourds soient renforcées. Les substances cancérigènes, mutagènes et tératogènes devraient être très sévèrement limitées, voire interdites, dans les jouets. La FRC demande également l’interdiction de certains retardateurs de flamme bromés.

Concernant les cosmétiques, la FRC demande que les produits contenant des nanomatériaux doivent le déclarer. La FRC déplore également qu’aucune réglementation ne soit prévue en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens, très présents dans les cosmétiques comme le montre notre campagne.

A lire :
Réponse à l’audition sur les révisions dans le domaine des jouets, des cosmétiques et du tabac (en allemand)

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre