S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

Article : Service public

Hausse du timbre, mais pas à n’importe quel prix!

2.10.2021, Jean Busché

La Poste annonçait récemment une augmentation du coût du timbre en accord avec le Surveillant des prix. Cette hausse de 10 ct. pour le courrier A et de 5 ct. pour le B a largement défrayé la chronique.



La majoration, la première depuis dix-huit ans, peut paraître modérée, mais il est indispensable qu’elle ne s’accompagne pas d’une dégradation des services postaux. Car si la qualité des services diminue et que leurs prix augmentent, c’est double peine pour le consommateur.

Le prix des prestations peut fluctuer, mais le mandat de service universel de La Poste n’est pas négociable. Le consommateur ne doit pas être pénalisés selon sa situation géographique ou son âge. Le maintien du service à domicile de même que celui des bureaux de poste dans les zones rurales sont déterminants pour garantir l’accessibilité des services à la population dans son ensemble.

La FRC a reçu nombre de plaintes concernant la diminution de la fréquence des relevés de boîtes aux lettres dans certains villages. Le tournant digital opéré implique également une baisse de la qualité des prestations pour les personnes les moins à l’aise avec le numérique.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)