Article : Pesticide

Glyphosate: réponse prudente, mais ouverture de Berne

Glyphosate

30.6.2015, BP / Shutterstock / senee sriyota

Les offices fédéraux s’engagent à prendre les mesures nécessaires concernant le glyphosate dès qu’ils auront pu prendre connaissance du rapport détaillé des experts du CIRC.



Au mois de mars 2015, le Centre international de recherche contre le cancer (CIRC) avait classé le glyphosate, le principe actif du Roundup, comme cancérogène probable, notamment pour les personnes qui sont directement exposées à cet herbicide. La FRC et ses collègues de l’Alliance des organisations de consommateurs avaient donc demandé à l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) et à celui de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) de revoir les autorisations de la septantaine de produits à base de glyphosate autorisés en Suisse et de chercher des solutions alternatives.

La réponse est arrivée, très prudente mais laissant entrevoir une ouverture: lors de la publication du rapport complet du CIRC, les offices prendront les mesures nécessaires.

La FRC estime que les autorités devraient oser appliquer le principe de précaution quand il le faut, quand bien même leur rôle est de prendre des décisions en connaissance de cause. D’autres ont franchi le cap: les Pays-Bas ont déjà décidé de limiter l’usage de ce pesticide, en France c’est à l’ordre du jour; des communes belges vont y renoncer; et des distributeurs ont décidé de retirer ces produits de leurs rayons.

Dans le cas des autorisations pour des substances chimiques comme le glyphosate, se pose la question de l’indépendance des études sur lesquelles sont basées les décisions importantes pour la population. Les autorités doivent-elles tenir compte des résultats des études financées par l’industrie concernée? Ou devraient-elles seulement tenir compte des études réellement indépendantes? Tel a été le choix des experts du CIRC, ces spécialistes mondiaux qui ont justement été sélectionnés par l’OMS pour leur indépendance face à l’industrie.

Plus d’infos:
La lettre de l’OFAG et l’OSAV
La pétition pour demander aux autorités de bouger

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre