Article : Nouveauté

"Fashion mais pas victime": le livre qui vous veut du bien

27.1.2015, Laurence Julliard

Le dernier-né de la collection FRC est sorti de presse. Conseils et astuces accompagnent vos bonnes résolutions vestimentaires.



Quand Mélanie rencontre Mathieu, de quoi parlent-ils? De mode, pardi! A priori, tout oppose une reine du shopping, traquant les dernières tendances des podiums pour concocter sa sélection dans L’illustré, et le directeur d’une association qui promeut une consommation durable et responsable. Sauf que la journaliste lifestyle, justement, avait inscrit à son calendrier des résolutions 2014 de vivre 365 jours sans acheter ni fringues, ni chaussures, ni sacs, ni bijoux… Il n’en fallait pas plus pour faire germer les premières lignes d’un projet commun, Fashion mais pas victime, dernière publication en date de la FRC, qui fait un tabac en librairie.

L’ouvrage n’est pas le récit d’une année de lèche-vitrines sur le mode «ceinture, je résiste». Louiza, illustratrice lausannoise qui a affûté ses stylos plutôt que des stilletos, y met sa touche de fraîcheur et d’impertinence, tandis que Mélanie Blanc distille au fil des pages trucs et astuces pour mieux vivre son rapport au vêtement – notre seconde peau. Pratique, le livre accompagne le quotidien. Car avoir le plaisir d’être dans le coup sans subir les diktats d’un prêt-à-porter qui se démode en moins de six mois nécessite quelques basiques à appliquer au jour le jour.

Au vestiaire, l’hyperconsommation!

Consommer de manière futée et réfléchie ne se conçoit pas dans un magasin, mais bien face à sa garde-robe, rappelle l’auteure. On commence, notamment, par désengorger les armoires des kilos de vêtements qui n’ont jamais vu la lumière du jour, ou si peu. Se défaire du superflu rend l’esprit léger, et ne doit pas donner mauvaise conscience. Les alternatives à la poubelle existent, la FRC en sait quelque chose, elle qui organise des bourses de seconde main depuis plus de trois décennies.

Elle lance d’ailleurs cette année une vaste campagne anti-gaspi autour du textile. Suit la virée shopping. Noir sur blanc, le livre rappelle comment elle s’organise, mais aussi quelles règles devraient s’appliquer avant de foncer bille en tête sur l’article qui nous fait du gringue dans la vitrine: penser budget – ce n’est pas castrateur que de le dire –, développer des stratégies anti-coups de tête, apprendre à repérer une pièce de qualité, décrypter étiquettes et logos, se souvenir des marques bonnes élèves dans l’industrie textile. Tous les gestes qui permettent de dépenser moins et mieux sont évoqués.

Impitoyable, l’univers du shopping? Eh bien, oui, parfois! Et pour que mauvaises surprises et litiges finissent au panier, la FRC a donc ajouté son grain de sel: e-shopping, affichage des prix, garantie des défauts, questions douanières ou droits de retour, Fashion passe en revue l’essentiel et livre ses adresses de référence. Peu économe en conseils, l’ouvrage n’oublie pas les bons plans concernant l’entretien: ce vêtement avec lequel se tisse une histoire intime, on entend qu’il dure davantage que le temps d’un printemps.

Au fait, Mélanie, une année sans shopping, c’est comment? «La vie en plus simple. L’expérience a influencé tous mes gestes de consommation, pas uniquement la taille de mon dressing! J’ai économisé plus de 4000 francs de vêtements, mais comme j’ai moins acheté de manière générale, j’ai sûrement bien plus dans la poche.»

Fashion mais pas victime, à commander dans notre Boutique

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre
Fermer