FRC Conseil : téléphonie

Comment se débarrasser des démarcheurs agressifs

Télémarketing: bientôt la fin du calvaire?

11.1.2009, Valérie Muster

"Une démarcheuse de Tele2 sonne à ma porte et pose des questions à ma mère et à moi, comme s'il s'agissait d'un sondage. Elle nous explique qu'elle est là pour nous proposer des tarifs téléphoniques préférentiels car les prix seraient alors ceux de Tele2 tout en restant chez notre opérateur actuel. Nous insistons sur le fait qu'il est exclu de changer d'abonnement."



“Avant que ma mère ne signe le contrat, je le prends dans mes mains et y lis “oui, nous choisissons Tele2 comme opérateur téléphonique” et en fait la remarque à mon interlocutrice. Cette dernière précise que ce n’est pas un changement. Nous avons appris que le changement a bel et bien eu lieu lorsque notre ancien opérateur nous a appelé pour nous demander les raisons de notre départ. Nous étions furieuses!”

2ème témoignage tiré du FRC Magazine 2 concernant Talk Talk

A nouveau, gare aux propos mensongers! Extrait d’un courrier adressé à The Phone House AG:

“Par la présente, nous affirmons résilier le contrat oral passé le 3.7 entre Mme L. et votre entreprise, Talk Talk, par le biais d’un de vos agents. Ce dernier a affirmé à deux reprises être un associé-partenaire de Swisscom. En toute bonne foi, Mme L. a cru ainsi participer à une offre promotionnelle de Swisscom concernant les appels entre 20h et 6h du matin, propos mensongers, puisque cette entreprise n’a pas d’accord avec Swisscom.”

Hélas ce genre de situation se produit encore trop souvent. Les opérateurs incriminés, du reste fort nombreux, dégagent très souvent leur responsabilité en indiquant que le malentendu provient non pas de leur part, mais des entreprises de démarchage auxquelles ils font appel.

Une modification de la loi est toutefois venue à la rescousse du consommateur, car, depuis le 1er juillet 2007, elle oblige tous les opérateurs à respecter des règles très strictes en matière de présélection, notamment:

  • l’enregistrement de toute la conversation,
  • l’apport de la preuve dans les dix jours, sur demande de l’interlocuteur, que l’accord pour un changement de présélection a bien été donné,
  • et si cette preuve n’est pas apportée, l’obligation d’effectuer toute démarche visant à rétablir la situation antérieure.

CONSEIL : pour vérifier l’état de présélection de votre raccordement téléphonique, vous pouvez composer le numéro gratuit 0868 868 868; un message enregistré indique, le cas échéant, le nom du fournisseur de présélection.

>> À consulter également:

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre