banner
banner

Article : Location de voiture

Des défauts venus de nulle part

15.9.2021, Jean Tschopp

Disposer d’un véhicule durant les vacances est séduisant, mais peut se retourner rapidement contre le client. Guide de précaution.



Cléa et Lucien ont tout prévu pour passer des vacances de rêve. Arrivés à la gare de Saint- Gall, ils louent une voiture à un prestataire reconnu pour partir à la découverte de la région. Tout paraît simple. En quelques secondes, l’employé de l’agence opère le tour du véhicule électrique. Il indique vaguement une rayure à la portière côté passager sur le plan du véhicule du document. Cléa pose une question concernant le fonctionnement du GPS et se renseigne sur la recharge électrique. En cinq minutes à peine, l’affaire est pliée. La famille prend la route. Deux semaines plus tard, elle restitue le véhicule dans la précipitation: le train de retour part dans la demi-heure. À la réception, l’employé est très arrangeant. Rien à signaler. Il suffit de garer le véhicule et de signer une décharge. Cléa et Lucien courent attraper leur train.

Trois jours plus tard, Lucien s’arrache les cheveux. Il a reçu une facture de l’agence d’un montant de 1612 francs pour une rayure à l’arrière du véhicule. Ce dommage n’évoque rien au couple, qui, très en colère, adresse une lettre de contestation. L’agence ne veut rien savoir et s’appuie sur l’expertise d’un garage, ainsi que sur la décharge signée à la restitution du véhicule. Sans moyen de preuve, Cléa et Lucien échapperont difficilement à cette facture.

Comment se protéger ?

Nous sommes en présence d’un contrat de bail (art. 253 ss Code des obligations). Le locataire est tenu de restituer la chose et de réparer le dommage résultant d’un éventuel défaut. Dans pareil cas, il s’agit d’être particulièrement proactif.

Au moment de la prise de possession du véhicule, il est essentiel de l’ausculter soigneusement. Souvent son fonctionnement monopolise l’attention. Le fait d’être deux permet au premier de se concentrer sur ce point précis et à l’autre sur son inspection. Il importe de faire figurer chaque défaut sur le constat. Les mêmes précautions valent pour la remise du véhicule. Montrer au prestataire que le client est vigilant le dissuadera de réclamer des dommages causés par d’autres.

Bons réflexes

  • Auscultez soigneusement l’état du véhicule au moment d’en prendre possession et de le rendre. Signalez sur le constat tout défaut, ou usure, avant de signer quoi que ce soit.
  • Prenez des photos au moment de la remise et de la reddition du véhicule, y compris une du compteur kilométrique.
  • Prévoyez suffisamment de temps pour votre passage à l’agence et privilégiez les heures d’ouverture pour avoir un interlocuteur en chair et en os.
  • Renseignez-vous sur l’étendue de la couverture responsabilité civile de l’agence. De surcroît, optez pour une couverture plus étendue (casco complète), si vous êtes peu expérimenté·e.
  • Demandez à signer un document, y compris au moment de la restitution du véhicule. Gardez-en une copie.
  • Si le montant facturé vous paraît trop élevé, demandez un avis à votre garagiste ou carrossier.
  • Demandez à récupérer la caution en liquide ou qui était bloquée sur votre carte de crédit dès la restitution du véhicule.
  • Méfiez-vous de l’informel qui pourrait se retourner contre vous et soyez proactif·ve.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
28.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
29.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
30.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
01.11.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)