Article : Commerce

Interdiscount: service après-vente déplorable

22.1.2009, Nadine Frossard

L'enseigne d'électronique use de toute sa mauvaise foi pour éviter de passer à la caisse.



La FRC vous défend

« J’ai acheté un téléviseur plasma Sony chez Interdiscount, en février 2005, pour 4 500 fr. En novembre 2007, une ligne verticale apparaît sur le côté gauche de l’écran. Au bénéfice d’un abonnement de service équivalant à une garantie au-delà de l’échéance de celle-ci, j’annonce le défaut à Interdiscount, qui me répond que ce défaut n’est pas pris en charge, car il résulterait de l’utilisation d’un produit inapproprié. Il est vrai que j’ai fait une tache ailleurs sur l’écran avec une lingette imprégnée, mais ce défaut n’a rien à voir! J’ai résilié mon contrat de service, devenu inutile, et j’ai consulté la FRC pour me sortir de ce guêpier. » M. E.

Il est toujours plus difficile de faire valoir ses droits auprès d’une enseigne comme Interdiscount si on ne peut pas s’appuyer sur l’avis d’un expert. Aussi, lorsque M. Espinoza s’est présenté à la FRC, c’est le premier conseil qui lui a été donné: trouver un spécialiste qui puisse examiner son téléviseur et constater le défaut, au besoin faire la différence entre la tache due à la lingette et la ligne verticale. L’infortuné téléspectateur a donc consulté La Bonne Combine, à Lausanne, qui a confirmé par écrit que le défaut constaté relevait effectivement de ceux couverts par la garantie.
Forts de ce constat d’expert, nous avons sommé Interdiscount d’assumer la garantie. Cette société a malgré tout maintenu sa décision de ne pas intervenir en faveur de M. Espinoza, sous prétexte que l’échéance de la garantie était échue, suite à la résiliation du contrat de service. Interdiscount place M. Espinoza devant une alternative: payer 1500 francs de réparation ou acheter une télévision neuve avec rabais, solutions que le client a naturellement refusées!

Le contrat était bien en vigueur

La FRC a dès lors expliqué au responsable du service clientèle que si M. Espinoza a résilié le contrat de service avec effet immédiat suite au dialogue de sourds mené par Interdiscount, ce contrat était bien en vigueur lors de la survenance de la panne. Notre interlocuteur a alors admis le réexamen du dossier. Enfin une nouvelle encourageante… Il a cependant fallu de nouveau contacter l’enseigne, un mois et demi plus tard, car elle n’avait toujours pas pris position. Cinq jours après, Interdiscount annonçait que la réparation serait effectuée sous garantie. Toutefois, Interdiscount n’a pris en charge que très partiellement les frais.

Détermination et patience

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il vous faut des éléments permettant d’étayer ce que vous avancez (photos, témoignages), éventuellement une expertise ou le rapport d’un spécialiste, mais surtout beaucoup de détermination et de patience… Il aura en effet fallu plus d’un an à M. Espinoza pour faire en partie entendre raison à Interdiscount.


>> Tiré de l’article « Service après-vente déplorable », publié dans le FRC Magazine 15, février 2009

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)